Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des vacances gâchées par des matières à faire valider

Garder son cahier ouvert en été, un geste qui n’est pas pour plaire aux étudiants




S’il est une contrainte que n’apprécient guère les étudiants en général, c’est bien celle de devoir étudier en pleines vacances et donc de ne pas en profiter pleinement.
Si les séances de rattrapage sont une seconde chance pour les étudiants qui n’ont pu obtenir les notes nécessaires pour valider leur passage haut la main, elles restent pour de nombreux étudiants du public comme du privé de véritables troubles-vacances.
Obligés de reprendre certaines matières, beaucoup voient ainsi les vacances scolaires passer à leur insu. Pendant que leurs camarades de classe mettent leur énergie à trouver la bonne distraction du jour ou de la semaine. Ce que d’aucuns ont du mal à supporter. D’autant plus qu’ils doivent en plus de réviser de nouveau leurs leçons, composer dans un environnement bruyant du fait justement des vacances. Sans céder à la tentation pour ne pas aggraver leur cas.
« Ce n’est vraiment pas encourageant de réviser dans son coin alors que vos camarades de classe profitent de leurs vacances. On se sent un peu abandonné vu que personne n’est disposé à travailler avec vous. Tout le monde veut sortir, aller se promener, voir un spectacle…. Pendant ce temps, vous devez à nouveau vous concentrer sur les matières manquantes afin de rattraper les mauvaises notes », confie F. M, un étudiant casablancais. Ce qui, reconnaît ce dernier, ne l’empêche pas d’aider son père à gérer l’épicerie familiale.
Il est à souligner que les matières à reprendre sont généralement celles que l’on a eu du mal à comprendre au cours de l’année, en dépit des explications du professeur ou des camarades. Ce qui préoccupe voire inquiète les étudiants d’autant plus qu’ils ne pourront pas vraiment compter sur l’entourage habituel, prompt à leur venir en aide. Résultat : beaucoup d’entre eux  s’interdisent certaines distractions comme aller au cinéma, voyager à la découverte de magnifiques paysages qu’offrent de nombreuses régions, jouer au ballon dans son quartier ou à la plage...
T.F a réussi à tous ses examens. Ce qui n’est pas le cas de sa camarade qu’elle connaît depuis le lycée. Une situation qui met mal à l’aise la jeune demoiselle: «C’est un peu gênant de chercher des lieux où se divertir en sachant qu’une amie de longue date ne sera pas avec vous. Ou pourrait s’excuser parce qu’elle doit réviser ses cours ».
Quand ils ne vous gâchent pas les vacances, les rattrapages peuvent aussi vous empêcher de profiter de la saison pour se faire un peu d’argent. C’est le cas de Farid qui, n’eut-été ces rattrapages, avait prévu faire un petit commerce pour se faire un peu d’argent.
Quoiqu’il en soit, les étudiants savent pertinemment que les rattrapages sont une chance qui se saisit une seule fois, si l’on veut passer en classe supérieure ou obtenir son diplôme .

Alain Bouithy
Mercredi 12 Août 2015

Lu 449 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs