Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des traces de cannibalisme galactique retrouvés autour d’Andromède




Des restes de galaxies naines absorbées ou disloquées par notre plus proche voisine, la galaxie d'Andromède, confirment le modèle de croissance des galaxies par “cannibalisme”, selon une étude publiée mercredi dans la revue scientifique britannique Nature.
“Nous avons détecté des étoiles et des structures qui sont presque certainement des restes de galaxies naines détruites par les effets de marées de M31” (autre nom donné à Andromède), expliquent Alan McConnachie (NRC Herzberg Institute of Astrophysics, Victoria, Canada) et ses collègues.
Cette équipe internationale d'astronomes a utilisé le télescope Canada-France-Hawaï pour scruter la banlieue d'Andromède, situé à environ 2,5 millions d'années-lumière (1 AL = 9.500 milliards de km) de la Voie Lactée, notre propre galaxie.
Ces images ont permis “de découvrir une mine d'informations sur le violent passé d'Andromède et ses relations avec sa galaxie satellite la plus connue, le Triangle”, résume Nickolay Gnedin (Fermilab, Etats-Unis) dans un commentaire publié dans Nature.
Dans une vaste zone autour du disque connu d'Andromède, les astronomes ont notamment découvert des étoiles qui n'auraient pu se former là, faute d'une densité suffisante de gaz pour les engendrer. D'où l'idée qu'elles proviendraient de galaxies naines absorbées par Andromède, dont beaucoup restent à détecter.
La galaxie du Triangle est entourée par une structure stellaire “qui fournit la preuve d'une récente rencontre avec M31”, relèvent-ils. Des millions d'étoiles se seraient alors retrouvées propulsées hors du Triangle.
Cette “rencontre” se serait produite voici quelques milliards d'années lorsque le Triangle, petite galaxie de 2 milliards d'étoiles, s'est approché à “seulement” 130.000 années-lumières de sa massive voisine aux cent milliards d'étoiles. Le disque d'Andromède a également été perturbé lors de ce passage, ce qui signifie que le Triangle a pu nourrir sa grosse voisine.
Cela “confirme directement les principes de base du modèle hiérarchique de formation des galaxies” par incorporation de galaxies plus petites, concluent les astronomes.

AFP
Vendredi 4 Septembre 2009

Lu 240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs