Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des textiliens marocains tissent des liens en Allemagne

Première participation marocaine au Salon du Jean "Blue Zone Munich"




Le Maroc a participé pour la première fois au Salon du Jean "Blue Zone Munich", du 2 au 3 février en Allemagne, selon le Centre marocain de promotion des exportations, Maroc Export.
Organisée en concertation avec l'Association marocaine des industries du textile et de l'habillement (AMITH), la participation marocaine à ce salon, dont le visitorat professionnel était estimé à plus de 20.000, vise à avoir un positionnement fort par la mise en avant du savoir-faire de nos entreprises en matière d'offre globale de Denim, a précisé un communiqué de Maroc Export.
Le marché de l'importation des jeans en Europe connaît depuis 10 ans une croissance importante, des importations d'une valeur de 4,077 milliards d'euros en 2014, en hausse de 8,2% par rapport à 2013.
Le jeans est le basique incontournable du marché de l'habillement européen. Pas moins de 531 millions de pantalons ont été vendus en Europe en 2014, un record pour une population de 503 millions de personnes dont 425 millions ont un âge supérieur à 14 ans.
Avec 114 millions de pièces importées, ce qui représente 979 millions d'euros, le marché allemand est le plus important en Europe. L'Allemagne, l'un des marchés les plus attractifs, représente 24% du marché européen.
En deuxième position, l'Espagne avec 88 millions de pièces importées pour une valeur de 621 millions d'euros. Les Pays-Bas arrivent en 4ème position avec 69 millions de pièces importées pour 17 millions d'habitants, soit 4 jeans par personne. La France est 5ème, elle représente 10% du marché européen, soit 393 millions d'euros pour 55 millions de pièces importées.
En outre, quatre pays représentent plus de 82% des jeans importés en Europe : le Bangladesh, la Turquie, la Chine et le Pakistan. La tendance générale est à la régression des importations en provenance des pays méditerranéens contre une augmentation de celles en provenance des pays asiatiques. La Méditerranée qui représentait 41,8% des importations européennes en 2008 a enregistré une baisse de 35,5% en 2014. En revanche, le prix moyen du jeans importé est le plus cher en Tunisie et en Turquie, respectivement 17,06 euros et 13,55 euros. Le Bangladesh affiche le prix moyen le plus bas : 5,47 euros.
Par ailleurs, après une croissance de 8,8% enregistrée en 2014, les importations d'articles d'habillement de France, d'Espagne, du Royaume-Uni, d'Allemagne et d'Italie en provenance du Maroc ont augmenté de 5% durant les trois premiers mois de 2015. Leur valeur a atteint 392,3 millions d'euros. Pour le textile, la variation a été plus importante : 11% par rapport à la même période de l'année 2014, pour une valeur de 35,8 millions d'euros. Les professionnels du secteur estiment qu'il s'agit d'une bonne performance qui confirme le retour du Maroc dans la stratégie de sourcing des donneurs d'ordre européens.
En effet, le textile-habillement marocain s'est mieux positionné dernièrement par rapport à ses concurrents directs, notamment la Turquie, la Tunisie ou encore l'Egypte. Cependant, en dépit de cette amélioration de 5% du sourcing des donneurs d'ordre européens, le Maroc est aujourd'hui, le 7e fournisseur des cinq pays européens précités alors qu'il occupait la cinquième place en 2014. Cela s'explique par la très forte concurrence de pays comme le Cambodge et le Vietnam qui connaissent une très forte évolution de leurs exportations vers les pays européens.
Le challenge de la participation marocaine était d'améliorer et de développer l'offre marocaine qui permettrait un meilleur positionnement sur la carte sourcing des donneurs d'ordre européens. Cela dit, même si la priorité accordée au Maroc par les acheteurs européens est confirmée par la hausse des approvisionnements, on peut noter qu'elle n'a pas beaucoup impacté les exportations globales du secteur depuis janvier 2015. Celles-ci se sont stabilisées, selon les statistiques de l'Office des changes, avec une légère augmentation de 0,4%. La confection a augmenté de 2,6% avec une valeur de 5,3 milliards de dirhams alors que la bonneterie a reculé de 4,3%, à 1,7 MMDH.

Samedi 6 Février 2016

Lu 367 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs