Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des textiliens marocains scrutent le marché américain

Une vingtaine d’entreprises présentes au Salon Première Vision New York




Pas moins de 20 entreprises marocaines opérant dans le secteur du textile se sont envolées, mardi, pour New York. Accompagnées par Maroc Export et en concertation avec l’AMITH, elles  ont participé pour la première fois au Salon Première Vision (19-20 janvier).
Selon un communiqué du Centre marocain de promotion des exportations, cet événement new-yorkais  présente tous les atouts pour développer les exportations des articles du textile et de l’habillement dont notamment l’avantage comparatif de l’Accord de libre-échange (ALE)  entre le Maroc et les Etats-Unis d’Amérique.
Le pays de l’Oncle Sam, poursuit la même source, est la 1ère puissance économique du monde (1/4 du PIB mondial) et son économie est basée essentiellement sur les services. Et de noter que le secteur tertiaire représente plus des trois quarts du PIB et emploie 81% de la main-d’œuvre. Les principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis sont dans l’ordre le Canada, la Chine, l’Union européenne (Allemagne, Royaume-Uni, France), le Mexique et le Japon, rapporte Maroc Export soulignant que les exportations américaines ont progressé de 2,9% en 2014 et que la hausse des importations s’est limitée à 3,4 %. Et de rappeler qu’en 2014, les importations américaines ont atteint 2 850 milliards USD (MM$), tandis que  les exportations ont atteint 2 345 (MM$).
Pour ce qui est du volume des échanges commerciaux entre le Maroc et les Etats-Unis, il a plus que triplé durant la période 2006-2013, atteignant plus de 4,26 (MM$) contre seulement 1,33 (MM$) en 2006, a déclaré le Centre ajoutant qu’en 2014, les exportations marocaines vers ce pays ont été de l’ordre de  856.923 de dollars, enregistrant un taux de croissance de 4% entre
2010 et  2014.
Et de constater qu’à ce jour, les entreprises américaines au Maroc ont totalisé un investissement de 790 millions USD (M$) et ont créé 100.000 emplois directs et indirects dans des secteurs variés tels que le textile, l'agroalimentaire, l'éducation et les industries semi high-tech.
Quant aux projections à l’horizon 2020, selon le Centre marocain de conjoncture (CMC), elles tablent sur la poursuite du rythme d’expansion du commerce entre les deux pays, avant de souligner que les exportations marocaines vers le marché américain pourraient enregistrer dans les années à venir une hausse moyenne de 17% par an en valeurs courantes.
L’on signale également dans le communiqué que les États-Unis appliquent des procédures de dédouanement très strictes qui nécessitent des délais longs relevant que c’est ce qui pose problème aux professionnels du textile, car ils sont tenus par la saisonnalité des collections.
Et de mettre en exergue un autre exemple ayant trait aux exigences en matière de protection du consommateur qui sont complexes, non harmonisées avec celles de l'UE et qui varient selon les Etats.
Ainsi, selon le Centre, concernant l'inflammabilité des articles textiles, il existe trois réglementations différentes notant que de nombreux tests chimiques sont réclamés. Et de souligner une différence au niveau des normes (plus de 94.000 normes) sur l'étiquetage des produits et sur les dénominations à utiliser dans la composition des articles textiles. Par ailleurs, le communiqué fait savoir que le Royaume est un partenaire stratégique des Etats-Unis, mais surtout un hub régional de production et d'exportation vers l'Afrique mettant en relief un marché d'environ un milliard de consommateurs. Aussi, Maroc Export fait observer que le Royaume est le seul pays africain avec lequel les Etats-Unis sont liés par un accord de libre-échange visant, entre autres, à faciliter les échanges commerciaux bilatéraux.
Pour mémoire, en 2014, le Maroc est  devenu la deuxième plus grande destination pour les investissements directs étrangers en Afrique, précise-t-on de même source rappelant que le Royaume est, par ailleurs, le deuxième investisseur africain sur le continent.
En outre, Maroc Export prévoit notamment  au courant de cette année d’accompagner les entreprises marocaines exportatrices sur le marché américain à travers justement de telles initiatives.

Meyssoune Belmaza
Jeudi 21 Janvier 2016

Lu 1229 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs