Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des simultanées d'échecs à Salé




Des simultanées d'échecs à Salé
Le joueur d'échecs international marocain, Abdelhafid El Amri, et l'ancienne championne du Maroc et arabe, Laila El Amri, ont donné, dimanche à Salé, deux simultanées d'échecs à des enfants issus des établissements scolaires et des clubs du FUS Rabat et de l'AS Salé.
Organisés par l'Association d'amitié Maroc-Russie sous l'égide de l'école Anatoly Karpov des échecs et en collaboration avec la préfecture et le conseil de Salé, ces deux tournois ont enregistré la participation de soixante enfants.
Dans une déclaration à la MAP, le président de l'Association d'amitié Maroc-Russie a indiqué que cette manifestation sportive s'inscrit dans le cadre de la coopération entre deux pays amis, notamment dans le secteur sportif.
"Ce genre de manifestations est de nature à promouvoir la pratique des échecs dans les rangs des jeunes", a-t-il soulevé, soulignant que plusieurs études scientifiques ont démontré que ce sport de réflexion permet de combattre les troubles de l'attention chez l'enfant et de développer leurs facultés mentales. "Des capacités qui leur sont bien utiles durant leur scolarité", a-t-il conclu.
De son côté, Abdelhafid El Amri, président de l'Association marocaine pour la promotion des échecs, a relevé que cette compétition, à caractères sportif et éducatif, a été organisée dans le sillage de l'initiative du ministère de l'Education nationale consistant à inscrire ce sport dans le programme du championnat national des jeux scolaires.
M. El Amri, expert international et joueur du FUS Rabat et du club français des postes et télécommunications, a, par ailleurs, appelé à promouvoir davantage cette discipline particulièrement dans le milieu scolaire, citant à titre d'exemple la Russie, une grande école des échecs dont le nombre des élèves pratiquant ce sport se chiffre à des millions.
Interrogée par la MAP au terme de cette compétition, l'ex-championne du Maroc et arabe, Laila El Amri est revenue, elle, sur les "problèmes" au sein de la Fédération royale marocaine des échecs, estimant que cette situation entrave le développement de ce sport, les compétitions étant toutes suspendues.
Et de déplorer le fait que beaucoup de jeunes joueurs prometteurs abandonnent cette discipline afin de se consacrer à leur scolarité, ce qui fait de ce jeu de réflexion, un des plus populaires au monde, un simple jeu de loisir.
Ces deux tournois ont été organisés au siège de l'Association Bouregreg à Salé, en coordination avec l'ancien champion du monde, le Russe Anatoly Ievguenievitch Karpov.

Libé
Mardi 2 Avril 2013

Lu 195 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs