Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des scientifiques décodent le langage secret des manchots du Cap




Des scientifiques décodent le langage secret des manchots du Cap
Si l'on sait depuis longtemps que les animaux communiquent entre eux, il est souvent bien difficile de déchiffrer les messages que ces derniers s'échangent. Dans ce contexte, des chercheurs italiens de l'Université de Turin se sont rendus auprès de groupes captifs de manchots du Cap afin de tenter d'améliorer leurs connaissances sur le langage de ces oiseaux. 
Les résultats de leur étude publiée dans la revue PLoS ONE, indiquent que cette espèce est capable d'émettre six types de sons différents exprimant chacun un sentiment tel que la faim, la colère ou même la solitude.
Contrairement à son cousin le manchot empereur, celui du Cap (Spheniscus demersus) ne vit pas en Antarctique mais sur les côtes du Sud de l'Afrique et des îles l'avoisinant. Toutefois, l'étude menée par les chercheurs ne s'est pas déroulée auprès de ces colonies sauvages mais sur un groupe de 48 oiseaux élevés en captivité au sein du zoo de Turin. 
Les travaux de recherche ont consisté à enregistrer durant 104 jours non consécutifs une série de vidéos et d'enregistrement audio témoignant d'échanges entre les différents membres. En analysant ces données, les chercheurs ont mis en évidence six cris différents dont quatre spécifiques des adultes et deux des juvéniles. 
"Les manchots ont des mécanismes vocaux moins sophistiqués que ceux des oiseaux chantant, mais ils ont des mécanismes très sophistiqués pour encoder les informations en chansons", a expliqué à The Guardian Livio Fararo, auteur principal de l'étude.
Parmi les sons émis par les seniors, les chercheurs distinguent celui qu’ils appellent le "cri de contact ", servant à exprimer le "détachement" et le "sentiment d'isolement" du reste du groupe. Soit quelque chose comme "Hé les copains, je suis là !". Cet appel est nettement différent de celui émis au cours d’affrontements pour témoigner la colère ou en cas de menace : "Hé fais attention à toi !". 
Enfin, ces cris sont également différents de celui que l’on peut entendre lors de l’accouplement ou de la saison de reproduction. Ce dernier peut être émis seul ou à deux. Pour les plus jeunes, les sons servent principalement à communiquer leur sentiment de faim. "Il existe deux sortes d'appel, les poussins émettent un piaillement, lorsqu'ils veulent que les adultes leur apportent de la nourriture", a indiqué le spécialiste. 
Dépassé ce stade d’assistance, les manchots adolescents, émettent alors un autre son que Livio Fararo et son équipe caractérisent sous l’appellation "gémissements". Selon les chercheurs, les jeunes utilisent ce gémissement pour demander de la nourriture aux adultes alors qu’ils sont capables d’évoluer hors du nid. "La communication vocale nous permet de comprendre de nombreux aspects différents de la biologie de cette espèce", a conclu le scientifique italien. 

Maxisciences
Mercredi 13 Août 2014

Lu 359 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs