Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des responsables des médias traditionnels et alternatifs appellent à la protection des journalistes


Débat à Tanger sur le respect de la liberté de la presse conformément au système universel des droits de l'Homme



Des responsables médiatiques arabes ont appelé les gouvernements de leurs pays à respecter la liberté de la presse conformément au système universel des droits de l'Homme. Dans des recommandations sanctionnant une conférence régionale tenue à Tanger sous le thème "La liberté des médias et la protection des journalistes : défis actuels et perspectives d'avenir", les participants ont mis en avant l'expérience marocaine pionnière dans le monde arabe en termes d'arsenal juridique régissant la profession et garantissant la liberté d'expression.
Les dirigeants et les représentants des instances et organisations médiatiques qui ont pris part à cette rencontre, tenue vendredi dernier, ont tracé ''une feuille de route'' commune pour améliorer le discours médiatique et promouvoir son contenu, mettant l'accent sur la nécessité de respecter les valeurs d'éthique et de déontologie et de revisiter la question de la spécificité locale de manière à briser le monopole de l'information et permettre à l'opinion publique de forger son propre regard et sa propre analyse sur l'actualité du monde.
Les médias aussi bien traditionnels qu'alternatifs constituent une entrée principale pour consacrer les valeurs de démocratie et de droits de l'Homme politiques et civils, en particulier le droit à la liberté d'expression à même de garantir une justice, une équité et une égalité des chances, ont-ils estimé.
Les conférenciers ont de même recommandé d'adopter toutes les initiatives visant à soutenir les compétences professionnelles et à développer leurs connaissances en matière de conception de l'information, de manière à refléter la diversité sociétale conformément aux instruments de travail reconnus auprès des organisations professionnelles. Ils ont aussi appelé les pays arabes, à travers les ministères de tutelle, à créer une plateforme commune de débat et à considérer les syndicats et les instances représentatives en tant que cadres opportuns pour fixer les conditions de travail tout en tenant compte des défis de la profession.

Cette rencontre a été marquée par la participation, notamment du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, du ministre chargé des Marocains résidant à l'étranger et des Affaires de la migration, Anis Birou, du directeur général d'Al Jazeera, Mustapha Souak et du président du Centre de formation et de documentation des Nations unies sur les droits de l'Homme pour l'Asie du Sud-ouest et la région arabe, Ahmed Al Abid, en plus de journalistes, de chercheurs et de représentants de syndicats venus notamment de Palestine, d’Egypte, du Bahrein, de Jordanie, du Soudan, du Qatar et du Maroc.
Elle a été ponctuée de plusieurs débats axés, entre autres, sur "La réalité et l’avenir de la liberté des médias dans le monde arabe" et "Les médias et les questions de la migration et du terrorisme, des visions croisées".

Libé
Mercredi 8 Juin 2016

Lu 637 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs