Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des regards croisés sur la fusion de Holcim Maroc

La filiale marocaine du groupe suisse s’est vue contrainte de faire face à un contexte moins favorable comparativement aux autres cimentiers cotés




Dans un contexte de marché peu favorable marqué par une activité BTP en ralentissement, des délais moyens de paiement en rallongement, une insolvabilité accrue des grands promoteurs immobiliers et une persistance des surcapacités de production, Holcim Maroc semble moins bien résister à la conjoncture.
Depuis l’année 2009, la filiale marocaine du groupe suisse Holcim s’est vue contrainte de faire face à un contexte moins favorable comparativement aux autres cimentiers cotés et clôture l’exercice 2015 sur un repli de 2,1 % de son chiffre d’affaires (CA) consolidé à 3,22 milliards de dirhams (MMDH).
"En sus de l’impact peu porteur consécutif au tassement du marché national de la construction, le cimentier était également confronté à l’ascension des capacités de production, avec notamment la création de CIMAT en 2010 servant les régions du Centre du Maroc, dont Casablanca", relèvent les analystes d’Upline Securities.
Cette situation devrait se compliquer davantage avec l’arrivée d’une nouvelle entité (Atlantic Ciment) qui projette la mise en service début 2018 d’une cimenterie dans la région de Settat ce qui se traduirait par une dilution de la part de marché de Holcim Maroc, actuellement autour de 19 %, ont-ils estimé.
En termes de perspectives, Holcim Maroc devrait tirer profit des multiples projets de développement annoncés, nonobstant une situation de marché qui devrait demeurer atone en 2016, notamment au niveau de ses marchés de proximité. Il s’agit notamment du projet de Nador West Med, du plan de développement de Casablanca 2015-2020, des travaux d’extension du port et des usines de l’OCP à Jorf Lasfar, de la Centrale thermique de Safi, du nouveau port de pêche et du chantier naval à Casablanca...). Des projets structurants sur lesquels le cimentier compte s’appuyer tout en poursuivant ses efforts de maîtrise des coûts et de diversification des sources alternatives d’énergie (grignons d’olives, projets en cours en matière d’énergie éolienne...).
Sur ce dernier point, le Groupe vise à porter le taux de substitution à 25-30 % sur les 3 prochaines années contre 15 % actuellement, souligne la société de bourse dans sa publication biannuelle "Investor Guide 2015", où 20 valeurs cotées, représentant près de 80 % de la capitalisation boursière, ont été passées au crible en vue d’identifier les principales valeurs à avoir dans son portefeuille afin de profiter au mieux d’une éventuelle reprise du marché. Les analystes d’Upline pensent aussi "qu’en raison de l’impact positif des opérations d’export opérées ces dernières années sur son activité, et face à la persistance d’un important excédent de production du marché évalué à près de 7 millions de tonnes, il est fort probable que Holcim Maroc maintienne en 2016 sa politique de développement par l’export".
Cette politique est d’ailleurs mise au centre de la stratégie de LafargeHolcim au Maroc avec notamment la création d’une filiale dédiée au développement de l’activité en Afrique francophone, ont-ils fait remarquer, notant que sur le plan concurrentiel, le cimentier semble de plus en plus perdre du terrain. Après l’installation à partir de 2010 de l’usine du Ciments de l’Atlas dans la région de Ben Hmed, Holcim Maroc devra aussi faire face au nouvel entrant Atlantic Ciment (filiale du Groupe Anouar Invest) qui projette la construction d’une usine dans la région de Settat dotée d’une capacité de production de 2,2 millions de tonnes par an, avec un investissement global de 3 MMDH. S’agissant de son projet de fusion avec Lafarge Ciments, celui-ci devrait être finalisé au cours du 3ème trimestre 2016 après l’autorisation des autorités compétentes, aux conditions de clôture usuelles et à l’approbation des actionnaires de Lafarge Ciments et d’Holcim Maroc pour la fusion des deux sociétés. Cette opération se fera par une fusion-absorption de Holcim Maroc par Lafarge Ciments, sur la base d’une parité d’échange égale à 1,20 action LAFARGE Ciments pour 1 action Holcim Maroc. Côté Business Plan, la filiale du Groupe Banque Populaire s’attend à une légère reprise de 2,3% du chiffre d’affaires (CA) consolidé de Holcim Maroc à 3,30 MMDH en 2016, incluant un impact positif du renforcement des opérations à l’export, ainsi qu’une amélioration de 2,8 % du résultat net part du groupe (RNPG), à 524,1 millions de dirhams. Elle a également rappelé que le Conseil d’administration du cimentier a décidé de proposer à la prochaine AGO le versement d’un dividende de 103 dirhams/action (versus 121 DH/action en 2014), correspondant à un payout de 94,8 % et un Dividend Yield (D/Y) de 5,2 %, sur la base du cours au 22/04/2016. Ainsi, sur la base de la méthode d’actualisation des cash flows futurs "DCF", la société de bourse aboutit à un cours cible de 2.084 dirhams, correspondant à une surcote de 4,2 % par rapport à son cours du 22 avril 2016, d’où sa "recommandation de conserver la position du titre dans les portefeuilles".
Upline note, toutefois, que bien que son "évaluation se base sur un scénario stand alone, l’appréhension des perspectives du Groupe cimentier ne peut se faire que dans le cadre global du projet d’entreprise qui sera échafaudé post-fusion". En attendant ces informations, elle "considère que le cours en bourse a intégré la totalité du potentiel de croissance de la société, d’où l’opportunité d’alléger la position sur la valeur".

Vendredi 6 Mai 2016

Lu 1275 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs