Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des réfugiés syriens prennent d’assaut Mellilia

Les autorités marocaines bloquent l’accès au préside occupé




La frontière de Beni Ansar entre le Maroc et le présidé occupé de Mellilia a été le théâtre d’une nouvelle tentative des réfugiés syriens qui ont essayé mercredi matin d’entrer dans la ville par force.
Suite à cet incident, les autorités marocaines ont pris la décision de fermer la frontière pendant une heure environ.
Des sources officielles espagnoles ont expliqué que ce genre de fermeture est normal en raison d’un afflux massif des migrants, et ce pour éviter un drame éventuel. « La décision prise par le Maroc ce matin (hier matin) est tout à fait normale », ont expliqué les mêmes sources.
Par ailleurs, des associations actives dans le domaine de l’immigration ont affirmé que seulement 20 à 25 réfugiés syriens réussissent à passer en Espagne en raison de quotas établis par les autorités des deux pays.
Selon la presse espagnole, la route la plus habituelle pour arriver en Europe pour les réfugiés syriens est celle liant les côtes turques aux îles grecques, mais nombre de Syriens préfèrent entrer en Europe par Mellilia en passant par la Libye, la Tunisie et l’Algérie.
D’après le quotidien espagnol La Razon, presque 5400 Syriens sont entrés à Mellilia via Beni Ansar depuis le début de cette année. 1300 d’entre eux se trouvent encore au Centre de résidence temporaire des immigrants.
Ce chiffre, d’après la même source, dépasse celui de l’année dernière qui a enregistré l’arrivée de 3077 Syriens à Mellilia. «Cette croissance peut s’expliquer par le fait que le système utilisé par ces Syriens pour entrer dans notre pays, parfois en usant de faux documents, a montré son efficacité et il est moins dangereux que le choix de la voie maritime ».
Par ailleurs, La Razon a mis en garde contre l’éventualité de l’infiltration des terroristes jihadistes. « Le risque d’infiltration des jihadistes est de plus en plus grand à cause du du nombre croissant de Syriens qui arrivent à Mellilia, et qui, après un court séjour au centre d’accueil des migrants, sont déplacés à la péninsule et après à d’autres pays européens», a souligné la même source.
Au début de cette semaine, le ministre de l’Intérieur espagnol, Jorge Fernandez Diaz, avait appelé à une intensification des mesures de contrôle des demandeurs d’asile fuyant la Syrie, craignant l’infiltration de membres du soi-disant groupe terroriste Etat islamique (Daech). «L’Espagne ne refusera le droit d’asile à personne », avait-il avancé dans un entretien au quotidien espagnol ABC. Cependant, le ministre espagnol a appelé à « intensifier les contrôles en accueillant ces personnes. L’immense majorité est composée de réfugiés qui fuient la guerre, la terreur, mais nous ne pouvons pas oublier qu’il y a aussi là-bas Daesh et ces barbares ont démontré qu’ils sont capables d’exécuter leurs menaces ». Et d’ajouter : « Comment douter du fait que, parmi cette avalanche (de migrants) puissent s’infiltrer des personnes qui ne sont pas des réfugiés? ». A noter que le gouvernement espagnol avait accepté le quota proposé par la Commission européenne pour la répartition des réfugiés fuyant notamment le conflit en Syrie. Ainsi, l’Espagne accueillera 14.931 personnes, qui s'ajoutent à 2.749 autres déjà comptabilisées, soit 17.680 personnes au total.

Mourad Tabet
Vendredi 11 Septembre 2015

Lu 923 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs