Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des poursuites peuvent être engagées contre les agresseurs : Ankara se félicite du rapport onusien




Le ministre des Affaires étrangères turc, Ahmet Davutoglu, a salué l'impartialité de l'enquête onusienne, affirmant qu'Israël avait outrepassé ses droits en attaquant la Flottille d'aide humanitaire à destination de Gaza en mai, a rapporté l'agence de presse Anatolie.
Le rapport du Conseil des droits de l'homme de l'ONU "est extrêmement impartial et basé sur des preuves solides. Nous apprécions cela", a déclaré M. Davutoglu à des journalistes à New York, en marge d'une assemblée générale de l'ONU. "Il répond à nos attentes. J'espère que la partie israélienne va (...) désormais agir dans les limites du droit international", a poursuivi le ministre, cité par Anatolie.
Le rapport, rendu public mercredi, affirme qu'il y a "des preuves claires permettant d'appuyer des poursuites" contre Israël pour des crimes incluant l'homicide intentionnel et la torture à la suite de l'assaut contre la flottille, le 31 mai, au cours duquel neuf Turcs avaient péri. "Les circonstances des meurtres d'au moins six des passagers correspondaient d'une certaine façon à une exécution extrajudiciaire, arbitraire et sommaire", ont estimé les experts, dénonçant "un niveau inacceptable de brutalité". Israël a rejeté le rapport, le qualifiant de "partial et partisan".
Les relations entre la Turquie et Israël, autrefois alliés stratégiques, ont connu de vives tensions depuis l'offensive israélienne de décembre 2008-janvier 2009 dans la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas. Elles se sont encore crispées après l'abordage sanglant de la Flottille. La Turquie exige qu'Israël présente des excuses, verse des compensations et mette fin au blocus de la bande de Gaza comme préalable à une normalisation de leurs relations.
"Notre objectif n'est pas de causer une crise politique, mais de s'assurer que tout le monde respecte le droit international et qu'aucun pays ne se croie au-dessus des lois. Nous ne permettrons jamais que cela arrive en Méditerranée orientale", a déclaré M. Davutoglu.

AFP
Vendredi 24 Septembre 2010

Lu 370 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs