Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des pièces antiques dérobées au musée des Jeux olympiques




Une soixantaine de pièces anciennes en céramique, bronze et or ont été dérobées vendredi matin dans un musée d'Olympie (Grèce), berceau des Jeux Olympiques, poussant le ministre de la Culture à présenter sa démission, ont indiqué à l'AFP des sources policière et gouvernementale.
"Le vol s'est déroulé à 07h34 (05h34 GMT), la gardienne du musée a été neutralisée et des objets en céramique et en bronze ont été dérobés, ainsi qu'une bague en or", a indiqué un communiqué de la police grecque.
Le cambriolage a eu lieu dans l'ancien musée d'Olympie, un bâtiment néoclassique baptisé "Musée des Jeux Olympiques" qui se trouve près de la mairie de la ville, et non le principal musée archéologique situé sur le site même d'Olympie.
Selon une source policière, le forfait a été commis par deux hommes cagoulés.
Dans la foulée, le ministre de la Culture Pavlos Geroulanos a présenté sa démission, a indiqué une source gouvernementale, sans préciser si la démission avait été acceptée par le Premier ministre.
"Il faut attendre le directeur du service archéologique de la commune pour avoir plus de détails sur la valeur inestimable de ces objets", a indiqué à la radio Flash le maire d'Olympie, Thymios Kotzias.
La police locale a ouvert une enquête, selon l'agence Ana (semi-officielle).
Visité par des centaines de milliers de touristes chaque année, Olympie est l'un des plus célèbres sites du pays.
"C'est la première fois qu'un vol se produit au musée", s'est ému M. Kotzias, qui a souligné que le bâtiment était gardé "presque" toute la journée et la nuit, sauf entre 06H00 et 07H00 locales (04H00 GMT et 05H00).
Selon l'Ana, les voleurs "devaient avoir un véhicule" garé à proximité du musée.
Ce cambriolage intervient quelques semaines après le vol de trois œuvres, dont un tableau de Picasso et un de Mondrian, intervenu en janvier à la pinacothèque nationale d'Athènes où les voleurs s'étaient introduits en exploitant l'insuffisante surveillance du bâtiment, situé en plein centre de la capitale.

Libé
Mercredi 22 Février 2012

Lu 327 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs