Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des parlementaires péruviens appellent au soutien du Plan d'autonomie pour le Sahara

Le Pérou occupera prochainement la présidence du Conseil de sécurité




Le siège du Parlement péruvien.
Le siège du Parlement péruvien.
 Vingt-et-un membres du Parlement péruvien ont salué la pertinence du Plan d’autonomie pour le Sahara sous souveraineté marocaine, en appelant leur pays, qui occupera prochainement la présidence du Conseil de sécurité, à soutenir l’initiative marocaine visant à tourner définitivement la page d’un conflit qui dure depuis plus de 40 ans.
Dans une lettre signée par 21 membres du Congrès péruvien et adressée au ministre des Affaires étrangères, Ricardo Luna, les parlementaires, toutes formations politiques confondues, ont exprimé leur soutien à l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara qui bénéficie d’un large soutien de la part de la communauté internationale et a été saluée par le Conseil de sécurité de l’ONU dans plusieurs de ses résolutions depuis 2017, dont la résolution 2351 datant d’avril dernier, qui a qualifié de «sérieuse et crédible» la proposition marocaine d’autonomie.
Dans ce document, dont copie est parvenue à la MAP, les parlementaires se sont dits confiants que le Pérou œuvrera, au cours de sa présidence de l’organe exécutif de l’ONU, à soutenir «la dynamique de l’espoir créée par la proposition marocaine d’autonomie, et ce, en vue de parvenir à une solution politique négociée, juste et durable à la question du Sahara».
Les parlementaires ont également salué la position officielle du Pérou concernant la soi-disant république sahraouie, laquelle a été présentée de manière étendue dans un communiqué publié récemment par le ministère des Affaires étrangères, affirmant que le pays sud-américain n’entend pas reprendre les relations diplomatiques avec l’entité fantoche.
Aussi, les membres du Congrès péruvien ont relevé qu’il n’y a aucun doute sur le fait que cette position est en phase avec les résolutions du Conseil de sécurité concernant le différend régional sur la question du Sahara et avec tous les efforts consentis par le Secrétaire général de l’ONU et son envoyé personnel.
Dans ce contexte, la lettre rappelle que la fantomatique RASD n’est pas reconnue par les Nations unies car, en vertu des dispositions de la loi internationale, elle ne dispose pas des conditions nécessaires à la création d’un Etat, d’où la décision du Pérou de suspendre les relations diplomatiques avec l’entité fantoche, en ajoutant que près de 50 pays ont suspendu ou gelé leur reconnaissance de cette entité depuis la fin de la guerre froide.
D’autre part, les parlementaires ont salué la décision libre et souveraine des autorités péruviennes visant à mettre fin aux manigances de la touriste espagnole et fausse diplomate, la dénommée Khadijetou El Mokhtar, en la renvoyant vers son pays d’origine.
Les parlementaires ont aussi appelé à l’adoption des mesures judiciaires nécessaires pour que la séparatiste du Polisario réponde de ses actes inacceptables et de la violation de la souveraineté du Pérou et de ses institutions constitutionnelles, suite à son refoulement vers l’Espagne.

Mardi 17 Octobre 2017

Lu 1185 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs