Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des organisations onusiennes évaluent à 135 millions de dollars les besoins des habitants des camps de Tindouf




Réunis à Alger, des représentants d’organes et organisations affiliés à l’ONU ont évalué les besoins des habitants des camps de Tindouf estimés à 135 millions de dollars pour la période 2016-2017. Cette enveloppe budgétaire devrait être répartie entre tous les secteurs vitaux, en priorité l’habitat, l’éducation et la santé.
Lors de cette réunion, les participants ont attiré l’attention sur la précarité de la situation de ces populations, notamment après les pluies diluviennes et les tornades qui se sont abattues sur les camps en octobre 2015 et en août dernier et qui ont provoqué d’importants dégâts au niveau des infrastructures et des habitations. La réunion tenue à Alger était l’occasion pour le HCR ainsi que d’autres organisations onusiennes pour adresser un appel d’urgence aux pays donateurs en vue d’accélérer l’envoi de leurs contributions humanitaires et partant alléger les souffrances des populations.
Dans une tentative de profiter de cette réunion destinée à l’étude de la situation dans les camps, le représentant du Polisario a déclaré que la fin des souffrances des populations est tributaire d’une solution du conflit et que les aides humanitaires, malgré leur importance, ne peuvent mettre fin à ces souffrances.
Dans une déclaration à nos confrères du journal en ligne ‘’Hespress’’, le rallié et acteur associatif Hamada Labeihi a indiqué que les aides humanitaires ne sont jamais parvenues aux destinataires  et ont toujours été détournées par les dirigeants du Polisario et certains officiers supérieurs algériens.  Labeihi a souligné également que lesdites aides sont interceptées par  des lobbys issus de la direction du Polisario outre le fait que les autorités algériennes imposent des taxes sur ces aides dont une compagnie de transport appartenant au général algérien Ammari assure l’acheminement vers les camps de Tindouf, à partir du port d’Oran. Il a précisé que ces aides sont sujettes à des opérations de détournements orchestrées au niveau de la représentation  du prétendu Croissant-Rouge sahraoui, de connivence avec des commerçants, propriétaires des plus grands supermarchés algériens.
Face aux activités des lobbys polisariens, ajoute Labeihi qui insiste sur la nécessité de recenser les habitants des camps, les pauvres populations ne reçoivent que des miettes de ces aides humanitaires qui leur sont destinées, officiellement. 
 

Ahmadou El-Katab
Lundi 26 Septembre 2016

Lu 824 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs