Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des milliers de personnes défilent au Pérou contre Keiko Fujimori

Le pays reste divisé sur l'héritage de l'ancien chef d'Etat




Des milliers de personnes défilent au Pérou contre Keiko Fujimori
Des milliers de personnes ont défilé mardi à Lima contre la candidate Keiko Fujimori, favorite de l'élection présidentielle dimanche au Pérou.
"Non à Keiko", "Non au narco-état", ont scandé les manifestants opposés à la candidature de la fille de l'ex-président Alberto Fujimori. Brandissant banderoles et pancartes colorées, ils ont parcouru environ quatre kilomètres dans le centre historique de la capitale péruvienne.
 Mme Fujimori, 41 ans, candidate de la droite, est en tête des intentions de vote pour le second tour de dimanche. Elle est créditée de 45,9% des voix selon un récent sondage Ipsos, contre 40,6% pour son rival de centre-droit, Pedro Pablo Kuczynski, un ancien banquier de Wall Street âgé de 77 ans. 15% des personnes interrogées se disaient encore indécises.
 En tête du cortège se trouvait la jeune parlementaire de gauche Veronika Mendoza. Arrivée troisième du premier tour de l'élection le 10 avril, elle a appelé lundi à voter "PKK", les initiales de M. Kuczynski.
 Après avoir dans un premier temps annoncé qu'il se rendrait à la manifestation, M. Kuczynski a finalement renoncé. "Je suis candidat à la présidentielle et il serait antidémocratique de dire à Keiko de ne pas participer" à l'élection, a-t-il déclaré. "J'espère gagner dimanche", a-t-il ajouté.
 La manifestation était organisée par le collectif "Non à Keiko", qui avait déjà coordonné avant le premier tour de l'élection une marche similaire à Lima, à laquelle avaient participé 50.000 personnes. Ni les autorités, ni les organisateurs n'ont fourni d'estimation pour la marche de mardi.
 "Je suis ici pour dire mon indignation face à une candidature qui représente un passé de crimes et de corruption", a déclaré à l'AFP Brenda Gonzales, une enseignante de 26 ans.
 L'ombre d'Alberto Fujimori, qui a dirigé le Pérou de 1990 à 2000, plane sur la trajectoire de sa fille, à la fois avantagée et desservie par son patronyme.
 Le pays reste divisé sur l'héritage de l'ancien chef de l'Etat, actuellement emprisonné pour corruption et crimes contre l'humanité. Les tantes et l'oncle ont fui la justice. Et la fille, Keiko Fujimori ? Elle est la favorite du second tour de l'élection présidentielle au Pérou, dimanche.
 Descendant d'émigrants japonais, ce clan a vu le jour sous la présidence d'Alberto Fujimori (1990-2000), qui purge, à 77 ans, une peine de 25 ans de prison pour corruption et crime contre l'humanité.
Durant ses deux mandats, celui que les Péruviens surnomment "El Chino" ("Le Chinois") mena une guerre sans merci contre la guérilla maoïste du Sentier lumineux. Le pays fut également le théâtre de nombreuses violations des droits de l'Homme, comme des stérilisations forcées pour contrôler les naissances. Mais d'autres se souviennent des méthodes autoritaires de celui qui a commandité deux massacres perpétrés par un escadron de la mort en 1991-1992, dans le cadre de la lutte contre cette organisation.  Comme dans les meilleures telenovelas latino-américaines, népotisme, trahisons et passions font partie de la saga Fujimori.

Jeudi 2 Juin 2016

Lu 413 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs