Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des milliers de personnes au mémorial des victimes du ferry sud-coréen naufragé

150 corps récupérés et 152 personnes sont toujours portées disparus




Des milliers de personnes  au mémorial des victimes  du ferry sud-coréen naufragé
Une semaine après le naufrage du Sewol, qui a fait 300 morts ou disparus au large de la Corée du Sud, des milliers de personnes ont afflué au mémorial érigé au sein du lycée d'où venaient l'immense majorité des jeunes victimes.
 Selon le bilan communiqué mercredi après-midi, les plongeurs ont récupéré 150 corps, et 152 personnes sont toujours portées disparues, présumées mortes.
 Le ferry, qui transportait 476 personnes, a sombré mercredi 16 avril, à 09H00 du matin, au large de la côte méridionale de la Corée, alors qu'il faisait route vers l'île touristique de Jeju. Plus de 350 passagers étaient des lycéens, en voyage scolaire, accompagnés d'une dizaine de professeurs.
 Ils fréquentaient l'école Danwon, à Ansan, une ville au sud de Séoul, devenue la capitale du deuil dans un pays sous le choc. Quelque 280 écoliers sont morts ou disparus. Le proviseur adjoint, qui avait survécu au naufrage, s'est pendu deux jours plus tard.
 L'établissement accueille un mémorial dans le gymnase, ouvert mercredi au public: les portraits des lycéens dont les funérailles ont déjà eu lieu sont accrochés au milieu de murs de fleurs, des chrysanthèmes blancs, jaunes et verts.
 Au-dessus flotte une banderole: "Nous prions pour les âmes de ceux qui sont partis".
Les personnes défilent, souvent en pleurs, une fleur à la main qu'elles déposent devant les portraits. Plusieurs collégiens en uniforme s'effondrent et doivent être évacués.  La colère le dispute au chagrin. Une couronne mortuaire porte comme inscription: "Je hais la république de Corée".
A 320 km au sud, sur Jindo, l'île voisine du lieu de la catastrophe, les parents se rassemblent comme tous les jours, dans l'attente des corps amenés à bord des bateaux des secouristes.
Les cadavres sont transportés dans des tentes où se déroule le processus d'identification.
"Je suis ici pour vous aider à reconnaître les personnes décédées", explique un membre de l'équipe de médecins légistes à des familles de disparus, appelées sous la tente car les vêtements ou pièces d'identité retrouvées correspondent à la description de leur proche. "Nous avons lavé le corps mais nous n'avons pas retiré les habits afin que vous puissiez l'identifier plus facilement", ajoute-t-il, avant de se retirer avec eux dans une pièce fermée aux journalistes. Quelques minutes plus tard, la pièce retentit de cris perçants et de sanglots. Très souvent des parents qui viennent de reconnaître leur enfant, adolescent. Les Sud-Coréens ont du mal à comprendre qu'une tragédie de telle ampleur ait pu avoir lieu dans leur pays. Les parents des victimes, la presse et l'opinion publique expriment leur incompréhension, leur colère et leur douleur dans de violentes critiques adressées aux autorités en général: gouvernements, garde-côtes, secouristes, la compagnie du ferry.
Mercredi, les enquêteurs ont perquisitionné plusieurs sociétés liées à la compagnie maritime qui possède le Sewol, la Chonghaejin Marine Company.
 

AFP
Jeudi 24 Avril 2014

Lu 459 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs