Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des milliers d’empreintes de dinosaures retrouvées en Alaska




Des milliers d’empreintes de dinosaures retrouvées en Alaska
En juillet, une équipe de paléontologues de l’Université d’Alaska a entrepris un très long voyage sur les traces des dinosaures. Au total, les scientifiques ont parcouru plus de 800 kilomètres, essentiellement le long de la rivière Tanana et du fleuve Yukon qui traversent l’Etat d’Alaska. L’expédition a été organisée afin de récolter des empreintes fossilisées de dinosaures.
Un objectif largement atteint puisque près de 900 kilogrammes de fossiles ont été rapportés auprès du centre de recherche à l’issue du voyage. “Nous avons trouvé un nombre record d’empreintes de dinosaures et nous nous sommes arrêtés à chaque effleurement de roche”, déclare enthousiaste Paul McCarthy, un des membres de l’expédition, dans un communiqué. En effet, durant la dernière décennie, seules quelques empreintes de dinosaures ont été retrouvées dans la région située au sein du Parc national de Denali.
“Il a fallu plusieurs années de fouille avant que la première empreinte ne soit découverte dans le Denali en 2005, et depuis, quelques centaines de traces de dinosaures et d’oiseaux ont été trouvées”, explique le chercheur. Il ajoute : “Les empreintes étaient tellement abondantes le long du fleuve Yukon que nous pouvions trouver et rassembler jusqu’à 50 spécimens en seulement 10 minutes”.
“Nous avons trouvé une grande diversité de type de dinosaures, une preuve d’un écosystème éteint dont nous n’avons jamais eu connaissance”, précise Druckenmiller. Outre leur nombre record, les empreintes se sont avérées bien préservées dans des “moules naturels” formés après que les créatures ont marché dans la boue et que le sable a rempli leurs empreintes. Le résultat ? Des fossiles qui ressemblent un peu à des “gouttes avec des orteils”.
Selon les experts, les traces du parc de Denali auraient été laissées il y a entre 65 et 80 millions d’années, vers la fin du Crétacé. En revanche, les nouveaux fossiles mis en évidence le long du fleuve Yukon pourraient remonter eux, à une période située entre 25 et 30 millions d’années plus tôt. Les chercheurs ont encore beaucoup de travail avant d’identifier et répertorier l’ensemble des spécimens qui ont jadis foulé les terres de l’Alaska.
 Pour leur venir en aide, des groupes de bénévoles des villages locaux s’organisent d’ores et déjà pour superviser les prochaines expéditions.

Maxisciences
Mardi 1 Octobre 2013

Lu 424 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs