Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des milliers d’Espagnols de Sebta derrière le jeune Marocain Nossair

Grande mobilisation pour empêcher une décision d’expulsion




Des milliers d’Espagnols de Sebta derrière le jeune Marocain Nossair
La mobilisation de la population pourrait-elle empêcher l’expulsion d’un jeune Marocain de Sebta? Son sort sera fixé le 9 Août prochain. En attendant, 90.000 signatures ont été déjà recueillies.
Qu’en est-il au juste? Les faits sont rapportés par l’agence de presse espagnole Europa Press. Il y a quatre ans, alors qu’il était encore mineur,  Nossair a atteri dans le préside occupé. Comme bon nombre de concitoyens, il a quitté le Maroc à la recherche de l’Eldorado. Loin d’y parvenir, c’est d’abord un centre d’accueil pour mineurs «la Esperanza» qui lui a ouvert les portes. Lieu où il a séjourné  jusqu’au 13 janvier dernier, date de sa majorité. Il se retrouve dans la rue. Commence pour lui alors une période de galère durant laquelle il a été exposé à tous les dangers. Mais heureusement son cauchemar n’a pas duré longtemps puisqu’une main salvatrice lui a été tendue. C’est celle de Mar Ruedas, un habitant de Sebta.
Compatissant à son sort, il n’a pas hésité à admettre le jeune homme parmi les siens le considérant comme son propre fils. Tout semble se présenter sous les meilleurs auspices pour Nossair sauf que son titre de séjour arrive à expiration le 9 août prochain et les autorités de l’enclave s’apprêtent à  l’expulser ne voyant en lui qu’une charge économique. Bien évidemment, les membres de la famille de M. Ruedas ne l’entendent pas de cette oreille. «Nossair a fait sa vie avec nous, il a des amis et pense étudier au secondaire en septembre. Il n’est pas disposé à vivre à nouveau dans la pauvreté et n’a plus aucun avenir au Maroc”, ont-ils déclaré à ce propos.
L’idée de lancer une pétition pour recueillir le maximum de signatures en faveur du jeune homme, a fait son chemin. Une initiative qui en a séduit plus d’un puisque les signatures ont atteint quelque 90.000. Ce qui est loin de satisfaire M. Ruedas qui déplore malgré tout le manque d’entrain de ses concitoyens. Il ne cesse de plaider sa cause « contrairement à d’autres jeunes étrangers, Nossair dispose d’un talent spécial pour quelque chose de concret comme le sport de haut niveau».
D’ailleurs on compte parmi  les signataires, les responsables du club d’atlhétisme du jeune homme qu’ils qualifient “d’excellent sportif”. Mieux encore, ils se disent même prêts à  contribuer à tous les frais qu’engagerait Nossair jusqu’à ce qu’il se prenne en charge. 
Par ailleurs, comme rapporté par Europa press, les signatures recueillies ont été déposées au siège de la délégation du Gouvernement. En attendant le jour J, tout le monde retient  son souffle en espérant un bon dénouement de l’affaire. De l’avis de tous, l’avenir de Nossair est tout tracé au sein de sa nouvelle famille d’accueil.  

Nezha Mounir
Samedi 2 Août 2014

Lu 1255 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs