Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des milliards de dollars versés par Alger dans les caisses du Polisario

La prodigalité du régime algérien échappe à tout contrôle




Des milliards de dollars versés par Alger dans les caisses du Polisario
La connivence entre le régime algérien et les séparatistes du Polisario coûte énormément d’argent au budget de l’Etat et au contribuable.
Selon le journal électronique «Tamurt.info», le budget alloué par le régime algérien au financement du Front Polisario «est inconnu des dirigeants politiques algériens. Seul le DRS est au courant». Et d’ajouter que «personne n’est en mesure d’apporter le moindre nombre, même approximatif, de «milliards» que verse l’Algérie aux responsables du Polisario. Aucun député, ni ministre ne peut percer ce secret. Ce budget échappe à tout contrôle des politiciens et reste toujours un mystère».
Le témoignage d’un ex-Premier ministre algérien recueilli par le journal électronique «Tamurt.info» est on ne peut plus éloquent. «Le budget que verse l’Algérie au profit du Polisario, rien que pour agacer le Maroc, dépasse l’entendement, mais il reste toujours secret». «J’étais Premier ministre et je ne savais rien de ce qui se tramait au sujet du financement qui leur a été alloué durant les années 1990, c’est-à-dire durant la crise financière que l’Algérie traversait, mais je sais que ce budget est supérieur à ce que tout le monde pense», a-t-il ajouté. Aucun journaliste ni politicien algérien ne peut aborder ce sujet ni y faire allusion. Le sujet est tabou. Et personne ne connaît le nombre de milliards de dollars que le régime a gaspillés pour financer cette organisation séparatiste depuis sa création au début des années 70 du siècle passé.
Les données avancées en 2011 estiment que l’argent ainsi gaspillé s’élève à plus de 60 milliards de dollars, juste pour réaliser un rêve chimérique, celui de créer un Etat fantôme au Sahara marocain. Durant l’année en cours, le régime algérien a accordé 300 millions de dollars au Polisario pour financer l’achat de missiles antichars et air-air.
Mais le comble de l’absurde dans toute cette histoire, c’est que le régime continue de financer ce projet chimérique au lieu de financer des projets sociaux au profit des nécessiteux. Notamment les jeunes dont certains préfèrent immigrer illégalement plutôt que de continuer à subir les affres de la misère dans leur pays, en dépit de sa manne pétrolière. «L’Algérie dépense plus d’argent pour le Polisario que pour la Kabylie. Ce n’est pas de la langue de bois ni de l’ironie, c’est une réalité et je sais de quoi je parle», a même assuré un ancien député kabyle qui a fait partie entre 1997 et 2003 de la liste RCD. Cité par le journal électronique en question, il a également précisé que l’Algérie a pris en charge «durant cette saison estivale plus de 60.000 enfants sahraouis dans ses colonies de vacances, mais aucun enfant kabyle de parents nécessiteux n’a bénéficié de telles vacances à l’instar de ces milliers de petits Sahraouis».

Mourad Tabet
Vendredi 30 Août 2013

Lu 2781 fois


1.Posté par boumehdi le 30/08/2013 13:43
Un corridor vers l'Atlantique pour étouffer toute connexion entre le Maroc et son hinterland africain naturel et millénaire depuis l'ouverture de la route du sel,des échanges pastoraux et du brassage avec la population touareg et noire du Mali,du Niger,de Mauritanie et du Sénégal,voilà le rêve mis clefs en mains par les colons espagnols entre les mains du soldat Boumedienne,qui a toujours rêvé d'une revanche à l'humiliation de la guerre des Sables menée par des généraux marocains aguerris aux combats de la seconde guerre mondiale face à des "moujahidines" plus habitués à la guerilla qu'à la guerre classique.Le polisario ,création espagnole depuis l'exil de militants sahraouis,très proches de la gauche marocaine et qui ont négligés voire humiliés par Basri dans les années 68.La grande marche verte a été ressentie comme une humiliation et par l'armée d'occupation espagnole et par Boumedienne,qui est entré dans une colère noire,décrite en détail par Jean Daniel du nouvel obs.,alors présent à Alger .Transportés par des moyens logistiques espagnols vers les camps de Tindouf,les égarés du Polsario dont tous les chefs sont de nationalité marocaine,ont été cornaqués et payés par le trésor algérien,en fait par les caisses noires de la Sonatrach,ce qui explique qu'aucun premier ministre algérien ne sait ce que coûte cette folie algéro-espagnole ,jadis subventionnée par Khadafi qui se rêvait comme un nouveau Nasser alors qu'il n'était que le sergent "gadget"bardé de médailles en chocolat et amateur de bonne chair humaine .La baudruche du Polisario ,bien que faite de bric et de broc doit être prise très au sérieux et notre diplomatie,voire notre intelligentsia mobilisée à partir des contributions d'intellectuels historiens comme Ali Yata et bien d'autres qui ont fait la genèse de l'Histoire et non les sornettes mises en musique et paroles dans les bureaux de la très inventive diplomatie algérienne qui travaille nuit et jour sur le dossier.Une chaire d'histoire de la colonisation du Magheb et de l'Afrique noire doit être mise en place dans l'Université Mohammed V de Rabat et un prix de prestige récompenser les traités et thèses scientifiques sur ce sujet.

2.Posté par abdel le 31/08/2013 07:08 (depuis mobile)
Le gouvernement algerien sait tres bien dans le tourmente du printemps arabes que sont tour est proche et sont inquietude s agrave sous les tensions au nord du mali en libye et en tunisie c est une question de temps

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs