Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des locaux administratifs incendiés et des blessés par dizaines : Affrontements entre forces de l’ordre et manifestants à Safi




Des locaux administratifs incendiés et des blessés par dizaines : Affrontements entre forces de l’ordre et manifestants à Safi
Lundi 1er août, de violents affrontements ont eu lieu dans quelques quartiers de Safi  entre les forces de l’ordre et des jeunes chômeurs auxquels on avait promis du travail pour ce début du mois d’août. Les événements avaient débuté en début d’après-midi lorsque les forces de l’ordre ont tenté de disperser des jeunes en sit-in sur la voie ferrée reliant le complexe chimique et la gare ainsi que le port. Cette intervention des forces de l’ordre a été suivie de jets de pierres de la part des contestataires. Il s’en est suivi un véritable dérapage dans la zone appelée Al Biar. Un violent affrontement entre les deux parties qui a fait au moins 26 blessés du coté de la police et une trentaine parmi les jeunes chômeurs. D’autres victimes parmi les femmes travaillant dans les conserveries ont été transportées vers l’Hôpital Mohammed V. La confrontation allait s’amplifier ensuite pour que le champ de bataille entre les deux parties s’installe au quartier Qlaia. C’est là où les forces de l’ordre allaient être prises au piège de la solidarité des jeunes et des moins jeunes venus d’autres quartiers. Les jeunes manifestants allaient alors envahir et incendier  un bâtiment administratif et s’attaquer au siège du district de la sûreté nationale au quartier Kaouki. La police a procédé à plusieurs arrestations parmi les manifestants alors que le nombre de blessés s’élève, selon des sources hospitalières, à une cinquantaine de personnes dont quatre dans un état critique.

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 3 Août 2011

Lu 582 fois


1.Posté par Ali hammadi le 03/08/2011 16:45
Notre pays, sous la conduite éclairée de NOTRE AUGUSTE ROI a bien changé.L'intervention des
Services de Sécurité n'as pas sa place dans les problèmes d'emploi.Le chômage c'est la mort
le désespoir, l’insécurité. Alors il faut prévenir ces agitations dans un conseil provincial pour trouver des solutions équitables et justes. Actuellement au Maroc, il y a des personnes qui ont plus de 5 cinq postes de travail et c'est la cause principale de ce malaise. Exemple que je connais
1 Président commune- 2 Président Conseil Provincial- 3Parlementaire- 4-Avocat- 5 Cours particuliers
sans compter Président commission Régionale et Association d'importation de vaches à lait de l'Europe: Il y a d'autres plus de fonctions et moins d’impôts : Attention. Evitez la Force avec les.....

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs