Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des larmes comme mode de gouvernance




Comment Benky ose-t-il parler d’une réalité qui le dépasse et d’une région qu’il ignore ?

On savait  le chef du gouvernement colérique mais pas aussi émotif...
Alors qu'il évoquait "les efforts insuffisants" du gouvernement pour les droits des handicapés, Abdelilah Benkirane, visiblement ému et  la voix tremblante, a versé une larme, avant de prendre le soin de  l'essuyer avec un grand mouchoir blanc.
Les larmes de Benkirane ont donc coulé. Cela s’est passé en direct de la Chambre des représentants lors de la séance mensuelle d’interpellation du chef du gouvernement.  Message subliminal : on ne pleure pas que dans les chaumières entre gens du peuple.  Les chefs de gouvernement aussi, ça pleure, ça renifle et ça sort un mouchoir blanc
Des esprits chagrins ont vite fait de conclure à des larmes de crocodile.  Et même si la présence du grand mouchoir blanc  que l’on imagine dûment préparé par Nabila pose question, on ne s’autorisera pas à parler de larmes préméditées.  Parce que justement le mouchoir blanc était à portée de main. Quant à  ceux qui disent que M. Benkirane a la larme facile, ils  n’ont rien compris non plus.
En fait notre Benkirane devrait déposer dans l’urgence son  brevet d’invention avant que des leaders en mal de campagne ne lui piquent l’invention. Oui, oui, le chef du gouvernement vient d’inventer un nouveau mode de gouvernance : les larmes. Ce n’est pas rien comme invention. Ne pleure pas qui veut. Il n’y a qu’à demander  aux acteurs et comédiens les plus doués de leur génération.  
Que les mauvaises langues –incapables de pleurer celles-là -retiennent leur venin. M. Benkirane ne pleure pas pour noyer les défaillances de son gouvernement et faire passer la pilule d’un Etat qui dit-il n’a pas les moyens de subvenir aux besoins des personnes handicapées.
Les gourous de la com’ politique n’ont qu’à bien se tenir. Les larmes, comme teasing d’un échec annoncé mais pas assumé.

Par Narjis Reghaye
Vendredi 10 Juillet 2015

Lu 1062 fois


1.Posté par DR IDRISSI MY AHMED le 10/07/2015 14:52
C'est pas gentil...Narjisse !
Il faut respecter les malades et surtout aimer et protéger les handicapés...
Vous ignorez les vraies raisons de ces larmes ...


DR IDRISSI MY AHMED
Président de l'AAMM
Association des Amis des Myasthéniques du Maroc

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs