Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des journalistes des provinces du Sud en visite aux Canaries




Des journalistes des provinces du Sud en visite aux Canaries
La délégation de journalistes des provinces du Sud qui s’était rendue aux  îles Canaries a regagné Laâyoune, en fin de semaine, après cinq jours d’activités intenses et de rencontres fructueuses,  avec les responsables canariens : vice-président du gouvernement autonome, ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, directeur du port de Las Palmas, directeur de l’institut pour le Commerce extérieur et  les représentants de la communauté marocaine aux Canaries et des médias.
Le succès de cette visite n’est pas fait pour plaire à un certain Mujica, un opportuniste qui mange à tous les rateliers. Un coursier du journal «La Provincia», devenu on ne sait comment journaliste et qui a ses entrées chez plusieurs responsables marocains sahraouis dont la générosité lui est profitable. Seulement, M. Mujica, une fois aux Canaries, s’allierait avec le diable pour s’attaquer aux intérêts marocains et à tous les sympathisants que le Royaume compte dans cette partie de l’Espagne. A commencer par l’Association Alliance Hispana Norte Africa qui n’a, à ce jour, eu comme activité que l’inauguration de son siège ou la participation de l’accueil de la délégation de journalistes sahraouis. Mujica lui attribue des intentions qu’il est seul à avoir formulées, en prétendant  que cette association est mise sur pied pour faire campagne de  proposition marocaine d’autonomie des provinces sahraouies ou qu’elle est créée par le consulat marocain  pour l’initiation au  Coran aux  îles Canaries incitant, de la sorte, à une animosité contre une association récente et qui œuvre pour le rapprochement entre les peuples d’Afrique du Nord et des Canaries.
N’en déplaise donc à  Mujica et ses commanditaires séparatistes, la délégation de journalistes des provinces sahraouies a été reçue par plusieurs responsables canariens. Elle a pu, par ailleurs, tisser des relations cordiales avec de nombreux confrères de l’autre rive.
Lors de l’audience avec le vice-président du gouvernement, les journalistes marocains ont posé des questions relatives aux relations  commerciales entre les Canaries et les provinces marocaines du Sud. Le responsable canarien a souligné que les relations entre les Canaries et cette partie du Royaume sont séculaires et n’ont jamais connu de froid. Il a ajouté que la crise économique internationale incite les Européens, en général et les Canariens en particulier, à diversifier leurs partenaires et de ce fait, les provinces marocaines du Sud qui sont le plus proche voisin des Canaries, sont un partenaire idéal avec lequel toutes les mesures sont prises pour développer et diversifier les relations commerciales. Répondant à une question relative à la réouverture de la ligne maritime entre les îles et le port de Tarfaya, le vice-premier ministre canarien a déclaré que son pays a débloqué une enveloppe de 3 millions de dollars pour l’extension du port de Tarfaya et que la réouverture de la ligne  relève du  privé des deux pays que son gouvernement encourage.
Le porte-parole du gouvernement a déclaré que les Canaries qui sont un centre de formation dans le domaine médiatique, seront ouvertes devant les éventuels stagiaires originaires des provinces du Sud et que le gouvernement autonome est en train d’étudier les modalités qui permettront l’accueil de ces stagiaires.
Les représentants de la presse marocaine ont participé à une émission présentée par Radio Las Palmas et animée par la vedette de l’audio-visuel Mara Gonzalez. Au siège de la chaîne nationale TVE, le directeur général adjoint de cette chaîne a donné un aperçu des programmes qui sont diffusés à l’intention des téléspectateurs canariens et nationaux.                                  
Les présidents des Associations Tamaran, Alliance Canaria Nort Africa, Sud Nord, l’Association des commerçants sahraouis marocains, la Fédération marocaine des commerçants de Maspolomas ont, par la voix de leurs présidents respectifs, présenté leurs institutions, tout en indiquant que parmi leurs objectifs essentiels, après la consolidation des liens entre leur pays d’origine et d’accueil, il y a la défense de l’intégrité territoriale du pays.
Forte de 45.000 personnes, la communauté marocaine de Las Palmas reste discrète et non encadrée pour  la tâche qu’elle s’est   assignée dans la défense de l’intégrité territoriale, face à 2.000 séparatistes résidant à Las Palmas, mais qui sont très bien organisés et jouissent surtout de l’expérience de la machine de propagande algérienne qui a fait ses preuves.
Nos compatriotes ont souligné  que le principal  problème a trait au manque de  liaisons maritimes ou aériennes entre le Maroc et les Canaries.
Rappelons que l’arrivée des journalistes marocains à Las Palmas a coïncidé avec la tragédie de la barque transportant 36 immigrés clandestins originaires des provinces sahraouies, laquelle avait fait naufrage au large de l’île de Lanzarote et dont 26 des occupants ont péri.
Cette tragédie était à la une de tous les journaux canariens et constituait le sujet de toutes les conversations.
D’ailleurs, les responsables canariens qui ont accordé des audiences aux journalistes n’ont pas oublié d’évoquer le sujet de cette barque, malgré une baisse sensible, tout au long de l’année 2008, du flux des embarcations de clandestins, grâce à l’intervention des autorités marocaines. Les  catastrophes qui  résultent  des tentatives de traversée sont, de leur point de vue, plus meurtrières.
Dans l’ensemble,  les entretiens ont porté sur des sujets aussi riches que diversifiés, tels que le commerce, la coopération dans les domaines culturel et éducatif ainsi que les échanges sur le plan touristique.

Ahmadou El-Katab
Jeudi 26 Février 2009

Lu 333 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs