Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des fédés notoires absentes lors des signatures des contrats-programmes




 Des fédés notoires absentes lors des signatures des contrats-programmes
Scalpel
Initiée du temps de feu Abdelatif Semlali, la politique des signatures du contrat-programme d’objectifs entre le ministère de la Jeunesse et des Sports et les différentes Fédérations «sous sa tutelle» s’était illustrée de manière notoire avec l’ère de l’ex-ministre Moncef Belkhayat. Le bouillonnant Rniste en avait même fait un cheval de bataille. Aujourd’hui, revue, corrigée et coloriée du mot «avenant» ou clause ajoutée à un contrat, son successeur, d’une mise à niveau tout à fait personnalisée, l’a reconduite.     
Jeudi dernier, elles n’étaient pas moins d’une trentaine de Fédérations sportives à s’être pliées aux «salamecs d’usage» pactole oblige, avec un parterre de ministres conviés à l’événement. En effet, le ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Ouzzine, était accompagné pour la circonstance, voyons voir et tiens pour une fois ! de la tête pensante du PJD, le ministre d’Etat, Abdellah Baha, de la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Bassima Hakkaoui, du ministre chargé du Budget, Driss El Azami El Idrissi, du ministre chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, Habib Choubani, du ministre chargé de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Abdeladim Guerrouj,  du ministre délégué chargé des Affaires générales et de la Gouvernance, Mohamed Najib Boulif et du ministre de la Santé, El Houssein El Ouardi.
Bref, un demi gouvernement s’était déplacé au ministère de la Jeunesse et des Sports pour l’événement évalué à juste prix à 110 millions de nos dirhams, soit une quarantaine de mois du salaire d’un certain Eric Gerets.
Nous nous demandons encore pourquoi avoir dérangé le pluriel pour si peu. Pour nous autres, on suggérerait au ministre de tout ce tralala de bien vouloir demander à A2F (Ali Fassi Fihri pour les initiés) de verser un mois de salaire à chaque Fédération et l’affaire est pliée. Les poches de l’Etat et du contribuable en seraient du fait bien soulagées.
Du coup, on comprend aisément le désintéressement de la FRMF, même si, pour justifier cette absence, on a bien voulu dire officiellement que les mauvais élèves n’étaient pas les bienvenus car n’ayant pas «régularisé leurs situations». Vu avec d’autres regards, cela donne «Assemblez-vous» et «auditez vos comptes» avant que de vous rassembler avec les ayants droit. Mais l’illustre fédé de football n’était pas la seule à avoir brillé par son absence, d’autres, autrement célèbres pour avoir été recalées par ces temps de «résultats», ne figuraient pas sur la liste des invités telles que celles du hand, basket, boxe, rugby et bien d’autres, que les oubliées nous le pardonnent de s’être faites oubliées justement. Vu comme cela, ça rassure, l’argent du citoyen est bien géré et entre de bonnes mains. Sauf que notre ministère de la Jeunesse et des Sports qui pousse par ses humbles moyens les fédés à gérer au mieux la chose sportive, en oublie qu’entre les lignes du contrat-programme, il est une autre réalité, celle du terrain dont les Baha & co de leurs grands discours ne semblent pas en cerner les moindres contours.
Bon Ramadan! 



Mohammed Jaouad Kanabi
Samedi 21 Juillet 2012

Lu 776 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs