Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des dizaines de séparatistes prorusses tués à Donetsk

L'Ukraine en campagne électorale




Des dizaines de séparatistes prorusses  tués à Donetsk
Dix personnes ont été tuées mercredi dans des bombardements à Donetsk, bastion des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, touchant une école le jour de la rentrée et un taxi collectif, a indiqué l'administration régionale.
Il s'agit du bilan journalier le plus lourd parmi les civils depuis l'entrée en vigueur le 5 septembre du cessez-le-feu conclu entre Kiev et les insurgés de l'Est avec la participation de la Russie et de l'OSCE. 
 Quatre adultes ont été tués et huit blessés lorsqu'un obus a explosé à 10H00 locales (07H00 GMT) près d'une école située dans le district Kievski à quatre kilomètres de l'aéroport, théâtre d'intenses combats ces derniers jours. 
 Au moment de la chute de l'obus, 238 personnes se trouvaient sur le territoire de l'école, dont 70 enfants à l'occasion de la rentrée, qui, dans cette région en proie à un conflit armé, a lieu un mois plus tard que dans le reste du pays. 
 Les vitres ont été soufflés par des éclats d'obus, selon la même source. 
 La mairie avait auparavant fait état de six blessés dans cette école en précisant que les enfants étaient descendus dans une cave et n'avaient pas été touchés. 
 Six autres personnes ont été tuées et une blessée dans un taxi collectif touché par une roquette, a précisé l'administration dans un communiqué. 
L'Union européenne a décidé mardi de maintenir ses sanctions contre la Russie faute de retour à la normale en Ukraine, où des centaines de soldats russes sont toujours présents selon l'Otan, après cinq mois d'affrontements dans l'est du pays.
 
 Alors que les combats ont encore fait au moins un mort dans la région séparatiste de Lougansk, les ambassadeurs des 28, réunis à Bruxelles, ont décidé de maintenir les sanctions économiques à l'encontre de Moscou.
 "Alors que des développements encourageants ont été enregistrés dans le processus politique et dans la mise en oeuvre de certains aspects du protocole de Minsk", prévoyant un cessez-le-feu et le départ de tous les combattants étrangers, "il reste encore à appliquer correctement des points essentiels de ce protocole", a indiqué l'UE dans un communiqué.
 Moscou dément la présence de ses troupes dans l'est de l'Ukraine, aux côtés des rebelles prorusses qui combattent l'armée de Kiev. Mais l'Otan a assuré que des centaines de soldats russes, y compris des forces spéciales, s'y trouvaient toujours.
 "Depuis le début du cessez-le-feu, il y a eu un retrait significatif des forces conventionnelles russes d'Ukraine. Cependant, des centaines de troupes russes, y compris des forces spéciales, sont toujours en Ukraine", a indiqué Jay Janzen, un porte-parole militaire de l'Otan.
 Cette évaluation révèle une diminution de la présence militaire du Kremlin: l'Otan évoquait jusqu'à présent la présence de "milliers" de soldats russes en Ukraine. 

AFP
Jeudi 2 Octobre 2014

Lu 381 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs