Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des dizaines de femmes devant la justice : Le cadavre d’un bébé retrouvé à Zaïo




«Quelle mère pourrait tuer volontairement son enfant et jeter sa dépouille dans une décharge publique ou dans une forêt ? Y a-t-il un crime aussi abominable ? Un bébé est le plus précieux fruit de toute relation intime entre un homme et une femme. Au pire des cas, il mérite bien un enterrement». Avec ces mots simples, la vieille Aicha commente cette nouvelle affaire qui mobilise depuis quelques semaines les enquêteurs à Zaïo, dans la région de Nador.
Un inconnu aurait trouvé, selon nos sources, le cadavre d’un bébé dans une forêt à la sortie de la commune, vers la mi-avril dernier. La découverte qui a mis sous le choc les citoyens a mobilisé une équipe d’enquêteurs diligentée sur les lieux. Le bébé de quelques heures, couvert d’un morceau de tissu taché de sang, présentait des ecchymoses au niveau de la poitrine et sur le visage. D’après un médecin légiste, il s’agirait surtout d’une mort par étouffement, probablement avec un oreiller. Le coupable aurait exercé une grande pression sur le petit corps, ce qui a provoqué l’éclatement de sa poitrine, suivi de mort par asphyxie. Les enquêteurs détiennent deux indices importants : le groupe sanguin de la mère et son ADN.
Lors de la prospection des lieux à la recherche d’indices pouvant servir à élucider le mystère de cette affaire, les enquêteurs sont tombés sur deux autres cadavres de bébés qui datent de plusieurs mois. «Ainsi, l’affaire a pris un nouveau tournant. Est-ce un tueur en série ou des cas isolés ? Toutes les suppositions sont plausibles mais aucune piste n’était envisageable», assure notre source. Deux jours plus tard, une plainte déposée à l’arrondissement de la commune révèle un fait nouveau. Une fille âgée de 19 ans aurait disparu dans des circonstances un peu étranges. Enceinte de neuf mois, cette jeune mère dont l’identité du mari est inconnue aurait quitté le domicile de ses employeurs sans donner signe de vie depuis quelques jours.  Elle aurait même volé quelques bijoux et de l’argent avant de s’évanouir dans la nature. Enfin une piste à suivre. Retrouvée par terre dans un état lamentable à l’intérieur d’une baraque de bûcheron, la jeune mère n’a pas tardé à tout déballer aux enquêteurs.
«Elle vient d’accoucher du bébé en s’aidant d’une sage-femme traditionnelle que sa copine lui a présentée. Cette dernière s’est chargée de la débarrasser du bébé. Elle ignorait que sa progéniture avait été assassinée quelques heures après sa naissance», affirme notre source. Sans hésiter, la mère a indiqué aux enquêteurs  l’identité de sa copine.
D’où l’arrestation de celle-ci et de sa complice la sage-femme, ce week-end. Pressées par les enquêteurs, «les deux accusées auraient tout avoué. Elles traquaient les filles célibataires pour leur offrir de l’aide moyennant des sommes importantes. En 2010, elles ont avoué avoir avorté plus de 5 femmes et fait accoucher quatre autres. Pour les bébés, elles les jetaient n’importe où loin des regards.», nous font savoir d’autres sources. Mais où sont ces cadavres ? Seuls trois ont été retrouvés. S’agit-il des autres cadavres de bébés retrouvés un peu partout dans les régions voisines en 2010 ? Tout est possible. «Certes les deux présumées coupables affirment avoir oublié précisément les lieux où elles avaient jeté les petits cadavres. Mais les dossiers d’affaires similaires qui datent depuis longtemps comportent les détails essentiels pour leur rafraîchir la mémoire», selon une source concordante.
Par ailleurs, les deux principales  accusées dans cette affaire, les mères des bébés retrouvés morts dans différentes zones de la région ainsi que tous leurs complices sont poursuivis dans cette affaire qui ne tardera pas à éclater au grand jour. Saisie du dossier, la justice  tranchera dans les semaines ou les mois à venir. 

Rida ADDAM
Mercredi 4 Mai 2011

Lu 249 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs