Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des détenus palestiniens en grève de la faim

Les discussions doivent porter sur le dossier des prisonniers




Des détenus palestiniens en grève de la faim
Une soixantaine de Palestiniens, récemment réincarcérés par Israël après avoir été libérés dans le cadre d'un échange de prisonniers, mèneront une grève de la faim  aujourd’hui mardi au moment de la reprise des négociations israélo-palestiniennes, selon le Club des prisonniers palestiniens.
 Ces 63 détenus faisaient partie d'un groupe de 1.027 prisonniers palestiniens condamnés à de longues peines et libérés fin 2011 en échange du soldat israélien Gilad Shalit en vertu d'un accord entre Israël et le Hamas. 
 Ils ont tous été arrêtés en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est où les forces israéliennes ont envoyé en détention plus de 2.000 Palestiniens depuis la mi-juin, dans une vaste campagne lancée après l'enlèvement et le meurtre de trois Israéliens, a ajouté le Club.
Leur grève de la faim, le jour où Israéliens et Palestiniens reprennent leurs pourparlers indirects au Caire pour consolider la trêve à Gaza, vise à "réclamer aux négociateurs palestiniens qu'ils trouvent une solution à leur situation et qu'ils les fassent libérer le plus vite possible", a expliqué le Club.
 Ces négociations, qui doivent durer une journée, "doivent permettre de mettre en place un ordre du jour qui sera ensuite évoqué après l'Aïd al-Adha", la fête musulmane qui aura lieu la première semaine d'octobre, a toutefois indiqué à l'AFP le négociateur palestinien Bassem al-Salhi.
 "Depuis le début, les Palestiniens réclament que la question des prisonniers soit discutée, mais les Israéliens refusent catégoriquement d'évoquer ce sujet", a-t-il ajouté.
 Au Caire, Israéliens et Palestiniens doivent notamment s'accorder sur la reconstruction de Gaza, la construction d'un port, la rénovation de l'aéroport et l'échange de prisonniers palestiniens contre les dépouilles de soldats israéliens.
 Actuellement, plus de 7.000 Palestiniens sont détenus dans les prisons de l'Etat hébreu, selon le Club des prisonniers.
Israéliens et Palestiniens avaient conclu le 26 août un accord mettant fin à 50 jours de conflit à Gaza --près de 2.200 morts côté palestinien, en grande majorité des civils, et 73 côté israélien, quasiment tous des soldats. 
 Cet accord prévoyait une reprise des négociations sous un mois pour évoquer les sujets les plus sensibles, notamment la construction d'un port, la rénovation de l'aéroport de Gaza et l'échange de prisonniers palestiniens contre les dépouilles de soldats israéliens.
 Seul le cessez-le-feu, jusqu'ici respecté, avait été conclu, ainsi que des mesures d'allègement du blocus israélien imposé depuis 2006, dont aucune n'a néanmoins été mise en oeuvre dans l'immédiat --élargissement de la zone de pêche, entrée des matériaux nécessaires à la reconstruction de Gaza.
 Mercredi s'ouvrira à New York l'Assemblée générale de l'ONU, où le président palestinien et chef du Fatah Mahmoud Abbas entend faire adopter une résolution demandant la fin, d'ici trois ans, de l'occupation israélienne.
 

AFP
Mardi 23 Septembre 2014

Lu 239 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs