Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des changements alimentaires infimes influent sur le poids




De petits changements dans les habitudes alimentaires, comme consommer un peu plus de frites chaque jour ou davantage de légumes, peuvent avoir un immense impact sur la ligne à long terme, selon une série d'études publiées dans le New England Journal of Medicine daté de jeudi.
"Un adulte normal prend en moyenne 450 grammes par an mais dans la mesure où la prise de poids est graduelle au fil des années, les médecins et les personnes elles-mêmes peuvent difficilement en déterminer la cause", explique le Dr Dariush Mozaffarian, professeur adjoint d'épidémiologie à la faculté de Médecine de l'Université de Harvard (Massachusetts, nord-est), principal auteur de cette recherche.
Avec ses confrères, il a donc pu déterminer l'impact de petits changements quotidiens d'alimentation, combinés à de multiples facteurs du mode de vie, sur la prise de poids comme l'exercice ou la durée du sommeil.
Trois grands groupes distincts ont ainsi été suivis sur des périodes de quatre ans. Les trois études se sont étalées sur 20 ans au total et ont porté sur près de 120.000 hommes et femmes.
Tous les participants avaient au début un poids normal et ne souffraient d'aucune maladie chronique. La plupart ont pris en moyenne, à l'issue des quatre ans, 1,52 kilo supplémentaire, soit un gain de poids de 7,62 kilos en moyenne sur vingt ans.
Cette recherche révèle aussi que les plus fortes prises de poids ont coïncidé avec une augmentation de la consommation quotidienne de chips, de frites, de pommes de terre, de boissons sucrées, de viandes et charcuteries.
En revanche, une consommation quotidienne accrue en légumes, céréales entières, fruits, voire même de noix et yaourts a entraîné des pertes de poids chez les participants.
Les chercheurs ont en outre constaté que les personnes dormant entre six et huit heures par nuit prenaient moins de poids que celles avec moins de six heures ou plus de huit heures de sommeil. Les résultats révèlent également que des changements dans l'activité physique ou le temps passé devant un téléviseur agissent aussi sur la prise de poids au fil des années.

AFP
Mardi 28 Juin 2011

Lu 132 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs