Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des centaines de migrants secourus au large de la Libye

Tripoli veut plus de fonds pour faire face à la crise migratoire




De nombreuses opérations de secours de migrants étaient en cours vendredi matin au large de la Libye, où plusieurs navires humanitaires ont évoqué une "journée difficile", au moment où les dirigeants européens doivent se pencher sur la question à Malte.
Après le sauvetage de plus de 1.750 migrants mercredi et jeudi, les gardes-côtes italiens, qui coordonnent les opérations dans la zone, ont parlé vendredi de "plusieurs opérations en cours".
Les deux navires humanitaires actuellement dans la zone, l'Aquarius de SOS Méditerranée et Médecins sans Frontières (MSF) et le Golfo Azzurro de Proactiva Open Arms ont secouru plus de 500 personnes aux premières heures de la matinée et faisaient route vers d'autres embarcations de fortune.
"Des brûlures dues au carburant, des blessures, des bébés... Journée difficile", a annoncé Proactiva sur Twitter.
A Malte, le sommet européen doit être largement consacré à la crise migratoire et au projet européen de soutenir en Libye la lutte contre les passeurs.
Jeudi soir, le chef du gouvernement italien, Paolo Gentiloni, et son homologue libyen, Fayez al-Sarraj, ont signé un mémorandum d'accord pour lutter contre le trafic de migrants. L'Italie s'est engagée à fournir pour cela moyens et formation aux autorités libyennes, appelant l'Union européenne à faire de même.
Il est "temps de fermer" la voie entre la Libye et l'Italie et cet objectif est "à notre portée", a affirmé jeudi le président du Conseil européen, Donald Tusk.
Le dirigeant européen, qui recevait à Bruxelles le chef du gouvernement d'union nationale (GNA) en Libye, Fayez al-Sarraj, a expliqué que l'UE avait "démontré sa capacité à fermer des routes migratoires", allusion au pacte conclu en mars 2016 avec la Turquie ayant considérablement réduit les arrivées de migrants sur les côtes grecques.
Fayez al-Sarraj a lui affiché la bonne volonté de son gouvernement pour contribuer à freiner ce flux et à lutter contre les réseaux de passeurs.
Mais "nous espérons que les mécanismes de l'Union européenne pour aider la Libye seront plus concrets", a-t-il souhaité en regrettant des montants d'aide "très petits".
La Commission européenne a proposé fin janvier d'ajouter 200 millions d'euros dans son fonds fiduciaire d'urgence pour l'Afrique lancé fin 2015, et d'allouer principalement cet argent destiné au Maghreb à la gestion de la crise migratoire en Libye cette année. L'enveloppe s'ajoute à quelque 46 millions d'euros déjà réservés par l'UE pour l'aide aux migrants en Libye à travers divers instruments financiers.
Il s'agit de renforcer le soutien aux gardes-côtes libyens dans la lutte anti-passeurs ainsi que l'aide financière aux agences de l'ONU qui interviennent dans les camps de détention de migrants sur le sol libyen.
Dans le cadre de son opération navale anti-passeurs Sophia, lancée en 2015, l'UE a commencé fin octobre à former des gardes-côtes libyens. Un premier contingent de 78 hommes devrait achever sa formation en février.
Les secours de ces derniers jours devraient porter à plus de 6.500 le nombre de migrants arrivés sur les côtes italiennes depuis le début de l'année, tandis qu'au moins 227 autres sont morts ou disparus en janvier au large de la Libye, selon l'ONU.

Samedi 4 Février 2017

Lu 718 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs