Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des cancérologues internationaux en conclave à Essaouira




Plusieurs cancérologues internationaux se sont réunis, récemment à Essaouira, pour débattre de la maladie du cancer en général et du sein en particulier, ainsi que des innovations, des diagnostics et des thérapeutiques.
Outre le Maroc, ces spécialistes proviennent de France, d'Italie, d’Angleterre, des Etats-Unis d’Amérique, d’Algérie, de Tunisie et de Côte d’Ivoire. Réunis dans le cadre de la 13ème édition du Cours supérieur franco-maghrébin de sénologie (sciences des maladies du sein), les participants se sont également penchés sur les questions de la gestion de la vie après le cancer et les possibilités qu’offre la radiothérapie en 2030.
Les avancées dans les autres thérapeutiques du cancer du sein en 2016 (chirurgie et oncologie), la place des tests génétiques de prédisposition au cancer du sein, la chirurgie conservatrice innovante comme traitement du cancer du sein et la reconstruction mammaire en immédiat après ablation du sein figuraient, de même, à l'ordre du jour de ce congrès. Selon le président de l’Ordre national des médecins, Houssain Maâouni, la cancérologie, notamment la sénologie, a franchi de grands pas au Maroc grâce à l'implication des différents acteurs, rappelant que plus de 12 Centres de dépistage et de prise en charge ont été créées dans le Royaume, en plus des Maisons de vie et d’un Centre de recherche relevant du CHU Hassan II de Fès, sous l’égide de la Fondation Lalla Salma -prévention et traitement des cancers-, a-t-il rappelé. "Cette 13ème édition du Cours a été une réussite à tous les niveaux, compte tenu des thèmes choisis et de la participation de conférenciers de renom aussi bien marocains qu'étrangers", a estimé Dr. Maâouni, qui a passé en revue les chantiers entrepris par l’Ordre national des médecins, dont le projet d’organisation d’une Journée nationale dédiée au médecin marocain. Selon les organisateurs, cette édition a constitué une opportunité pour les spécialistes d’être informés des avancées en matière de recherche des prédispositions génétiques, d’identification des déterminants biomoléculaires et de leur usage quotidien, de radiothérapie de demain et de nouvelles approches pour la conservation de la féminité et de la fertilité.
Ils ont, en outre, estimé que ce Cours a permis de partager des informations médico-scientifiques de haut niveau et "une réflexion humaniste et éthique sur nos pratiques actuelles et futures".
Au programme de cette manifestation figuraient des conférences sur "La biologie moléculaire", "La RCP tri-post-présidentielle" et "La radiothérapie du futur" ainsi que des ateliers sur "La pharmacovigilance", "La gestion des effets secondaires des thérapies ciblées" et "La radiothérapie stéréotaxique de haute précision".

Mardi 4 Octobre 2016

Lu 495 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs