Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des attentats suicide de l'EI déjoués grâce à des missiles antichars




L'Irak plus que jamais englué dans la guerre un an après l'offensive de l'EI



Des attentats suicide de l'EI déjoués grâce à des missiles  antichars
Les forces de sécurité irakiennes ont empêché samedi des attaques suicide au véhicule piégé du groupe Etat islamique (EI) dans la province d'Al-Anbar (ouest), grâce à des missiles antichars, a indiqué samedi un officier de l'armée.
Un colonel a expliqué que les forces gouvernementales avaient utilisé des missiles russes Kornet pour détruire deux véhicules piégés en mouvement et qu'une frappe aérienne en avait détruit un troisième, dans le secteur de Nadhim al-Taqsim, à l'ouest de Bagdad.
Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a assuré que les véhiculés piégés détruits étaient en fait au nombre de quatre et que le raid aérien avait été effectué par la coalition internationale conduite par les Etats-Unis.
Jeudi, les forces de sécurité avaient utilisé des missiles pour déjouer des attentats suicide au véhicule piégé contre deux bases de l'armée dans la province d'Al-Anbar, en majeure partie sous contrôle de l'EI notamment sa capitale Ramadi.
Le mois dernier, l'EI avait utilisé un nombre important de véhicules piégés pour prendre Ramadi le 17 mai. En réaction, les Etats-Unis ont annoncé l'envoi de 2.000 lance-roquettes anti-char AT4s pour aider les Irakiens à neutraliser ces camions piégés.
Mercredi, une frappe aérienne de la coalition a détruit un des plus gros sites d'assemblage de voitures piégées de l'EI en Irak, selon des responsables irakiens.
En Irak et en Syrie, le groupe jihadiste utilise de plus en plus fréquemment ces "camions bombes" bourrés d'explosifs conduits par des kamikazes.
Un an après le début de l'offensive du groupe jihadiste Etat islamique (EI), l'Irak est plus que jamais une nation déchirée, sans espoir de sortir rapidement du cercle vicieux des violences, des tensions confessionnelles et des tragédies humanitaires.
Les frontières, les rapports de force et les équilibres démographiques ont été considérablement bouleversés par ce conflit, qui a montré aux Etats-Unis que l'Irak restait loin du pays stable et de l'allié solide qu'ils espéraient avoir laissé derrière eux en 2011.
Le 9 juin 2014, les combattants d'une organisation baptisée Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et rebaptisé ensuite "Etat islamique", déferlent sur un tiers du territoire, principalement l'ouest et le nord. Le groupe jihadiste proclame moins d'un mois plus tard un "califat" sur les larges territoires qu'il contrôle à cheval sur la Syrie et l'Irak.
Dans cette guerre qui ruine son présent et compromet son avenir, l'Irak perd également un peu de son passé. L'EI a ainsi infligé des destructions à des sites archéologiques renommés comme Nimroud et Hatra et se livre à un pillage d'antiquités pour financer ses opérations. Le gouvernement a répondu modestement, en rouvrant le musée de Bagdad pillé en 2003 lors de l'invasion américaine. 
Quelque 4.000 frappes et des combats au sol menés par les forces de sécurité, aidées par des peshmergas kurdes, des milices chiites et des tribus sunnites, ont tué plus de 10.000 jihadistes selon la coalition, mais l'EI n’en paraît guère pour autant affaibli.
Le groupe a même avancé en Syrie, à l'exception notable de son échec devant la ville kurde de Kobané.

Lundi 8 Juin 2015

Lu 688 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs