Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des astronomes observent l’évènement le plus ancien jamais vu




Des astronomes sont parvenus à détecter l’événement le plus ancien jamais observé en analysant la lumière émise par l’explosion d’une étoile il y a treize milliards d’années, peu après la formation de l’univers.
Les scientifiques sont parvenus à détecter la source d’une puissante émission de rayons gamma, nommée GRB 090423, afin d’apercevoir la lumière émise par la mort d’une gigantesque étoile disparue 630 millions d’années après le Big Bang. L’annonce de cette découverte a été faite dans l’édition de mercredi du magazine Nature. Les scientifiques se sont penchés sur un phénomène appelé “décalage vers le rouge”, ou “redshift”.
Il s’agit du phénomène de distortion de la lumière lorsqu’elle traverse l’espace et le temps. Les chercheurs le comparent fréquemment au bruit d’un train qui croît et décroît en s’approchant du spectateur puis en le dépassant.
Deux équipes d’astronomes ont mesuré les décalages vers le rouge de la source lumineuse à un niveau de 8,2.
Ce niveau très élevé, le plus haut jamais enregistré, signifie que l’explosion s’est produite alors que l’univers avait moins de 5% de son âge actuel, ont annoncé Nial Tanvir et ses collègues de l’université britannique de Leicester.
“Le décalage vers le rouge mesuré sur GRB 090423 signifie que l’explosion s’est produite à une époque où l’univers était neuf fois plus petit qu’aujourd’hui, soit environ 630 millions d’années après le Big Bang”, a commenté Bing Zhang, de l’université du Nevada.
“Les explosions de rayons gamma sont les plus violentes de l’univers. On estime qu’elles se produisent lors de la formation de trous noirs de la taille d’une étoile ou de neutrons très magnétisés en rotation rapide, lors d’événements cataclysmiques tels que l’effondrement d’une très grande étoile ou la fusion de deux objets stellaires compacts”, ajoute-t-il.
Dans le cas présent, l’explosion de l’étoile a été suffisamment brillante pour occulter plusieurs galaxies. Cette découverte va aider les astronomes à compléter la fresque des événements survenus lors des premiers âges de l’univers.

Reuters
Samedi 31 Octobre 2009

Lu 212 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs