Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des astronomes découvrent de nouvelles étoiles




Des astronomes découvrent de nouvelles étoiles
Le télescope Herschel a beau être en fin de mission, il n'a pas fini de nous dévoiler les mystères de l'Univers ! Lancé en 2009, l'engin vient de découvrir pas moins de 15 étoiles qui étaient jusqu'ici inconnues. Et pour cause, ces jeunes corps sont entourés d'enveloppes denses de gaz et de poussière (proto-étoiles) qui rendaient leur détection difficile. Il a ainsi fallu des observations d'Herschel mais aussi des télescopes Spitzer et APEX (Atacama Pathfinder Experiment) pour les mettre en évidence.
Ces 15 proto-étoiles ont été observées tandis que Herschel étudiait le plus grand site de formation d'étoiles situé à proximité de notre système solaire et localisé dans la constellation d'Orion. Pour le plus grand plaisir des astronomes, les étoiles se sont alors avérées faire partie des plus jeunes jamais découvertes dans l'Univers. "Herschel a revélé le plus grand ensemble d'étoiles si jeunes observé dans une seule région de formation d'étoiles", a expliqué Amelia Stutz, principal auteur de l'étude publiée dans la revue The Astrophysical Journal.  Cette découverte fournit ainsi aux scientifiques un aperçu de l'une des phases les plus précoces et les moins bien comprises de la formation d'étoiles. "Avec ces résultats, nous approchons encore davantage de la possibilité d'observer une étoile commençant à se former", a ajouté cette scientifique du Max Planck Institute for Astronomy en Allemagne.  Les étoiles naissent de l'effondrement gravitationnel de nuages massifs de gaz et de poussière. Ce passage d'un nuage de gaz tiède vers une boule de plasma très chaud, l'étoile, est relativement rapide, d'un point de vue cosmique, durant seulement quelques centaines de milliers d'années. Dénicher des proto-étoiles dans leurs phases les plus précoces et les plus courtes est donc un véritable défi. Pour en trouver, des astronomes ont travaillé pendant des années sur le nuage moléculaire d'Orion, une vaste collection de nuages de formation d'étoiles.
Néanmoins, ils n'avaient pas pu jusqu'ici, observer les proto-étoiles qui ont été découvertes par Herschel. "Les études précédentes ont manqué les proto-étoiles les plus denses, les plus jeunes, et peut-être les plus extrêmes et froides de tout Orion", a précisé Stutz cité dans un communiqué de la NASA. Pour en savoir plus, Herschel a espionné les proto-étoiles avec des lumières bien précises, pouvant percer à travers les nuages denses qui bloquent normalement les autres lumières. Puis les observations ont été comparées à celles des autres télescopes.
Parmi les 15 nouvelles proto-étoiles, 11 possèdent des couleurs très rouges, ce qui signifie que les étoiles sont encore très ancrées dans leur enveloppe gazeuse et donc qu'elles sont très jeunes. Des caractéristiques semblables ont déjà été observées sur sept autres proto-étoiles découvertes par Spitzer. Mais ces étoiles ajoutées aux 11 autres ne représentent que 5% des proto-étoiles et proto-étoiles candidates observées dans Orion. Ce chiffre comprend les plus jeunes étoiles jamais identifiées qui pourraient être âgées d'à peine 25.000 ans, un clignement d'oeil comparé à des corps comme notre Soleil vieux de 10 milliards d'années.
Ces nouveaux et jeunes corps "pourraient être capables de nous aider à mieux comprendre comment le processus de formation des étoiles fonctionne dans les tout premiers stades, quand la plupart de la masse stellaire est construite mais quand les conditions physiques sont plus difficiles à observer", a ajouté Amélia Stutz. Or, ceci est d'une importance cruciale alors que les scientifiques espèrent documenter chronologiquement chaque stade du développement d'une étoile, un peu à la manière d'un album de famille, d'avant leur naissance à leur "enfance".
"Avec ces découvertes récentes, nous ajoutons une photo manquante importante à l'album de famille du développement des étoiles", a ainsi commenté Glenn Wahlgren, scientifique du programme Herschel pour la NASA. "Herschel nous a permis d'étudier les étoiles en bas âge", ne reste donc plus désormais qu'à parvenir à remonter davantage dans leur histoire. 

Maxisciences
Mardi 26 Mars 2013

Lu 169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs