Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des "asticots gloutons" contre les déchets alimentaires




La Chine croule sous les déchets de cuisine: près de 30 kilos par habitant chaque année. Pour recycler ces nutriments dans la chaîne alimentaire, les élevages d'asticots "gloutons" dévoreurs d'ordures s'y multiplient.  Dans une ferme de la province du Sichuan (sud-ouest), des milliers de larves blanches grouillent dans des bacs remplis de restes brunâtres de viande, légumes, fruits, œufs, nouilles ou riz.
"En moyenne, un kilo d'asticots peut manger deux kilos de déchets en quatre heures", explique Hu Rong, la gérante de cet élevage situé près de la ville de Pengshan.
Ces larves voraces sont celles de la "mouche soldat noire" (Hermetia illucens), originaire du continent américain. Ces insectes sont connus comme les champions du monde de la digestion de "mets" un peu particuliers: déchets alimentaires, excréments, cadavres d'animaux et globalement toute matière organique en décomposition.
"Si vous mettez un poisson dedans, il ne ressort que son squelette blanc", sourit Wang Jinhua, directeur de Chengwei Environment, entreprise qui récupère les restes de 2.000 restaurants de la métropole de Chengdu, puis en vend à Mme Hu.
Le gaspillage de nourriture, problème mondial, est particulièrement grave en Chine pour des raisons culturelles, explique-t-il. "Quand on invite au restaurant, la coutume veut qu'on commande toujours plus de plats que nécessaire, pour montrer son hospitalité. Et forcément, ce qui reste est jeté".
Et même s'il est courant après un repas d'emporter ses restes dans une barquette en plastique, "les quantités jetées restent tout de même plusieurs fois supérieures à celles enregistrées à l'étranger", souligne-t-il.
En Chine, chaque citadin produit 150 grammes de déchets de table en moyenne par jour, selon des statistiques officielles, un chiffre en augmentation. Chaque année, ce sont 40 millions de tonnes de déchets qui sont produites à l'échelle du pays (soit 29 kilos par personne).
L'intérêt de la mouche soldat noire, bestiole plutôt longue et fine, ne se limite cependant pas à l'élimination physique des déchets.
Une fois engraissées, une partie des larves sont vendues vivantes ou séchées pour servir de nourriture animale (poulets, poissons, tortues). Elles sont intéressantes en raison de leur composition très nutritive (jusqu'à 63% de protéines et 36% de lipides).

Samedi 3 Juin 2017

Lu 814 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs