Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des associations musulmanes et juives demandent au Conseil de l’Europe de revoir sa résolution sur la circoncision

Un débat houleux sur la scène européenne




Des associations musulmanes et juives demandent au Conseil de l’Europe de revoir sa résolution sur la circoncision
Le Conseil de l’Europe s’est attiré les foudres des responsables juifs et musulmans. En effet, le 1er octobre dernier a eu lieu un vote très controversé à propos de la circoncision désormais classée par l’Assemblée parlementaire de l’organisation paneuropéenne (APCE) parmi “les violations de l’intégrité physique des enfants”.
C’est à ce propos que la communauté juive et musulmane s’est rendue lundi à Strasbourg pour plaider auprès du secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjorn Jagland, pour que l’APCE adopte une nouvelle résolution sur la circoncision. Les responsables religieux désirent l’adoption d’un texte qui ne fasse pas l’amalgame entre cette pratique religieuse et des formes de “violations de l’intégrité physique”.
Bien que non-mentionnée dans le Coran, la circoncision est pratiquée d’après l’Organisation mondiale de la santé, par la majorité des musulmans qui représentaient en 2009, 68% des hommes circoncis dans le monde. C’est naturellement que la communauté musulmane se sent alors visée par une telle résolution.
La délégation de responsables juifs et musulmans s’est entretenue au siège du Conseil de l’Europe à Strasbourg avec M. Jagland, espérant faire changer d’avis les parlementaires à ce sujet.  La question sera d’actualité lors d’une audition de la Commission des questions sociales de l’APCE le 28 janvier.  Le débat doit se tenir en présence du rapporteur du texte en question, de la sociale-démocrate allemande Marlene Rupprecht, ainsi que des représentants du Conseil européen des rabbins (CER) et du Conseil français du culte musulman (CFCM). 
Par ailleurs, le 8 octobre 2013, le Conseil de l’Europe a adopté une nouvelle résolution invitant à prendre des mesures contre les “violations de l’intégrité physique des enfants”. Il a été recommandé aux Etats “d’adopter des dispositions juridiques spécifiques pour que certaines interventions et pratiques ne soient pas réalisées avant qu’un enfant soit en âge d’être consulté”.  Cette résolution concerne 5 sujets de gravités très différentes dont la circoncision, les mutilations génitales féminines, les opérations de chirurgie plastique ou encore les piercings et tatouages. La communauté juive et musulmane s’est ainsi fortement opposée à cette résolution considérant qu’il existe un supposé amalgame entre circoncision et excision.
Face aux réactions des deux communautés, le président François Hollande a affirmé en novembre qu’il n’était “ pas question de remettre en cause un geste symbolique du judaïsme comme d’autres religions”. Un débat se profile face à un Conseil de l’Europe qui n’en a pas fini de légiférer. 

Danaé Pol
Samedi 25 Janvier 2014

Lu 1153 fois


1.Posté par james-tk le 25/01/2014 11:22
Faudrait pas s'étonner qu'un jour il adopteront une loi permissive qui octroierait le droit de regard des gouvernant dans nos chambres à coucher ?
Décidément, ce monde, marche bel et bien sur la tête ?
On a d'un coté des lois iniques qui donnent de plus en plus des droits injustifiés aux tenants des richesses, et, aux grandes entreprises multinationales, qui ne cessent de se goinfrer avec un appétit "ogresse", sur le dos des petites gens, et, de l'autre coté, des lois oppressives qui elles aussi ne cessent de pressurer ces derniers ?

2.Posté par MUSULMAN CIRCONCIS SANS SON ACCORD. le 26/01/2014 11:05
LA CIRCONCISION N'EST PAS UN ACTE DE LA RELIGION MUSULMANE. IL N'EXISTE AUCUN VERSET DU CORAN NI DE SOUNNA QUI LA CONSACRE. C'EST PLUTOT UNE TRADITION. C'EST VRAI QUE DANS CERTAINES CONDITIONS LES MEDEDINS LA RECOMMANDENT. ALORS CESSONS DE DEBATTRE D'UNE PRATIQUE QUI N'A RIEN A VOIR AVEC LA RELIGION MUSULMANE .

3.Posté par MUSULMAN CIRCONCIS SANS SON ACCORD. le 26/01/2014 17:51
et alors ?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs