Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des amateurs retrouvent la trace d’une sonde soviétique perdue sur Mars




Des amateurs retrouvent la trace d’une sonde soviétique perdue sur Mars
En étudiant attentivement les images récoltées par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA, des passionnés d’astronomie ont repéré à la surface de Mars ce qui pourrait être les restes du vaisseau spatial Mars 3 lancé en 1971 par l’Union soviétique.
Comment a donc terminé Mars 3? Cette sonde spatiale a été lancée en mai 1971 par l’URSS dans le but de photographier la planète rouge ainsi que d’étudier le milieu interplanétaire et ses effets sur les équipements embarqués. Pour cela, l’engin, bardé d’instruments, était équipé d’un orbiteur censé se placer au tour de Mars et d’un atterrisseur destiné lui à se poser à sa surface. Mais tout ne s’est pas tout à fait passé comme prévu.
Après avoir été mise en orbite autour de Mars, la sonde de 4.650 kilogrammes a largué avec succès son module de descente le 2 décembre. Toutefois, après 15 secondes passées sur le sol martien, celui-ci a soudainement cessé de fonctionner. Si l’origine de la panne reste inconnue, les scientifiques supposent que la tempête de sable qui sévissait sur la planète lors de l’atterrissage a pu jouer un rôle. Depuis, le robot abandonné sur la planète rouge a été oublié de tous... ou presque.
En effet, près de 40 ans après que le dispositif se soit posé sur la planète rouge et a cessé d’émettre, des passionnés d’astronomie russes ont mis en évidence dans le cratère Ptolémée ce qui pourrait être quelques uns de ses fragments. Pour en arriver à un tel exploit, les astronomes amateurs ont épluché toute une série de clichés à haute résolution récoltés il y a cinq ans par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter de la NASA.
Leurs observations révèlent quatre pièces correspondant certainement au parachute, au bouclier thermique, aux rétrofusées et à l’atterrisseur de Mars 3. L’emplacement des objets coïncide à la provenance des dernières transmissions envoyées par la sonde. Toutefois, il est encore trop tôt pour confirmer s’il s’agit bel et bien de restes ayant appartenu au vaisseau. Selon les scientifiques, les images présentent des caractéristiques compatibles avec cette théorie, mais il pourrait tout simplement s’agir de pierres ou autres formations géologiques. D’autres plans sont donc nécessaires pour tenter d’élucider le mystère. Malgré cet incident, Mars 3 reste historiquement la première sonde à avoir envoyé des données depuis la surface de la planète rouge. Elle a également fourni en tout 60 photos montrant des sommets de plus de 22 km à la surface de Mars.

Maxisciences
Samedi 20 Avril 2013

Lu 219 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs