Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des MRE en activité commerciale pendant leur séjour estival

Mon séjour au Maroc s’avère non seulement un moment agréable de détente mais aussi une activité génératrice de revenus




Certains Marocains résidant à l'étranger (MRE) qui devaient profiter de leurs congés annuels au Maroc, voient leurs séjours parfois se transformer en une activité commerciale avec l'espoir d'en tirer le meilleur profit leur permettant de subvenir aux besoins et nécessités du quotidien.  Impactés par les séries de problèmes liés aux crises économiques et sociales qui secouent les pays d'accueil, notamment en Europe, ces MRE se voient dans l'obligation de s'adonner au commerce pour tenir les deux bouts (vente d’anciens appareils électroménagers, vêtements et meubles, etc.)  C’est le cas de Saïd, agent de maîtrise à Marseille depuis plus de 20 ans qui a confié à la MAP: ''Ce n’est plus un secret, voyager au Maroc en période estivale devient de plus en plus onéreux. L’année dernière, j’ai déboursé près de 2000 euros pour couvrir mes dépenses familiales (billets d’avion, transport, hôtels, loisirs et nourriture).
''Je suis dans l’obligation de vendre des produits cosmétiques, du matériel électronique (des ordinateurs portables et Smartphones, etc.) en vue de couvrir mes dépenses et permettre à ma famille de profiter pleinement du Maroc'', a-t-il reconnu, précisant qu'il préfère commercer dans le quartier Hay El Fath, à Rabat.
''Je préfère voyager au Maroc en voiture. C’est plus pratique et beaucoup moins cher! Toutefois, poursuit-il, j’ai pris l’habitude d’apporter télévision, radio, four, et meubles pour les vendre avec pour objectif de rénover mes appareils électroménagers'', explique Ali, ingénieur d’études et de développement, dans une firme multinationale à Paris depuis plus de 10 ans.
''L’année dernière j’ai même vendu ma voiture à Tanger. Finalement mon séjour au Maroc s’avère non seulement un moment agréable de détente mais aussi une activité génératrice de revenus'', fait-il savoir.
''Comme le veut la tradition, certains MRE ont pris l’habitude de vendre des produits divers, du matériel électronique, des vêtements, etc. C’est également le cas pour moi, c’est un moyen efficient pour financer mon séjour au Maroc et couvrir les frais de mon voyage", affirme Fadwa, étudiante en Master 2 à l'Ecole supérieure de commerce de Toulouse.
 ''Au début, je vendais des produits à des amis, à des connaissances, puis j’ai élargi le cercle de ma clientèle. Réalisant de ''superbénéfices'', je me suis acheminée, par la suite, vers la vente sur les sites marchands marocains e-commerce, en vue de satisfaire les différents goûts et répondre aux besoins'', relève-t-elle.
''Approchez, approchez... ! Il n'en reste pas grand-chose, des poêles de bonne qualité à seulement 50 DH'', c'est ainsi que Mohammed, ressortissant marocain résidant en Espagne, interpelle les passants dans sa ville natale Casablanca, plus précisément à Derb Ghallef.
Mohammed s'adonne à ce commerce, depuis quelques années déjà, une activité qui, selon lui, génère des sommes d'argent considérables.
''Quand je rentre durant l'été pour passer mes vacances, je remarquais que les consommateurs marocains avaient un engouement particulier pour les produits importés d'Europe. C'est ainsi que j'ai décidé de tenter ma chance dans le commerce. Actuellement, on peut dire que je fais de l'import-export!".
''J'effectue des allers-retours tout au long de l'année pour commercialiser divers produits. Je vends le plus souvent des ustensiles, des vêtements mais également des produits électroménagers avec un bon rapport qualité-prix'', ajoute-t-il.
 Mohammed n'est pas le seul parmi la communauté marocaine résidente à l'étranger à pratiquer le commerce au Maroc. Nombreux sont les MRE qui décident de joindre l'utile à l'agréable durant les vacances en s'adonnant à des commerces qui vont de l'électroménager aux voitures en passant par les produits alimentaires et les vêtements.
 Certains d’entre eux ont comme lieu de prédilection Derb Ghallef, l'un des plus grands quartiers commerçants de la métropole. C'est le cas de Hassan qui est établi en Allemagne.
Selon lui, le choix de Derb Ghallef n'est pas anodin. Le quartier attire quotidiennement des milliers de clients avides de bonnes affaires.
''J'essaye de proposer à ma clientèle des produits de bonne qualité avec des prix abordables. Les produits européens ont une excellente notoriété. C'est pour cette raison que la majorité de la marchandise est écoulée dans un bref délai'', explique-t-il, ajoutant que la marge de bénéfice réalisé est significative.
 Ainsi, les vacances des MRE servent certes à renouer le contact avec le pays, la famille et les proches, mais elles peuvent également générer des bénéfices ou au moins couvrir les charges du séjour. C'est ce qu'on pourrait appeler faire d'une seule pierre deux coups!
 Les MRE, par leur savoir-faire et l'expérience acquise dans leurs pays d'accueil, peuvent contribuer, entre autres, aux développements du tourisme national et de l'activité économique et commerciale.
Nombre d’économistes et d’analystes s’accordent sur l’importance des transferts opérés par les MRE. Le compte courant de la balance des paiements souligne, depuis des années, le rôle très positif des virements bancaires et autres dans l’allègement du déficit des transactions du Royaume avec l’étranger.
 Faisant parler les chiffres d’une étude réalisée récemment auprès des MRE, le ministre chargé des MRE et des Affaires de la migration, Anis Birou, a souligné que les recettes des MRE ont enregistré, au premier semestre 2016, une hausse de 3%, passant de 28,1 milliards de dirhams (MMDH) à fin juin 2015 à 29,1 MMDH à fin juin 2016, notant que les transferts de fonds des MRE constituent des réserves de change importantes pour l’économie marocaine.

Badr Bouhania (MAP)
Jeudi 1 Septembre 2016

Lu 1189 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs