Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Depuis 15 ans Le FIFM c’est que des stars




Depuis son lancement, il y a de cela quinze ans, le Festival international du film de Marrakech n'a pas dérogé à sa règle, si ce n'est chercher à atteindre le nec plus ultra. Et les grandes stars qui se sont succédé et se succèdent toujours sur le tapis rouge du prestigieux Palais des congrès de la cité ocre en témoignent. Une messe cinématographique planétaire qui fait la part belle notamment à la découverte des différentes expériences et jeunes talents en matière de cinéma, à la créativité et aux hommages aux plus grands noms qui ont marqué et marquent encore de leur sceau le 7ème art international. Que dire mieux qu'un certain Martin Scorsese, le célèbre cinéaste américain  et président du jury de l’édition 2013 du festival : «Quand ce festival a commencé, j'ai dit qu'il faisait partie des festivals de film de renom. C'est un festival qui va durer. La qualité des films est exceptionnelle». La star  italienne Claudia Cardinale a entériné en déclarant que le festival est devenu  un «must» dans le calendrier de tout un chacun.
L'icône d'Hollywood, l'actrice et productrice américaine Sharon Stone, dira  que «le festival de Marrakech est une opportunité unique pour rassembler les  cultures du monde entier et célébrer l'esprit créatif», alors que le génie du  cinéma égyptien Youssef Chahine qualifiera, quant à lui, Marrakech de «baume». 
«L'histoire de ma famille est liée à ce pays. Mon père a grandi à Tiznit et à Agadir», a dit l'actrice française Juliette Binoche qui n'a pas réussi à cacher son émotion en recevant un vibrant hommage. Et c'est un autre monument du cinéma mondial qui apportera son témoigne, en  l'occurrence l'acteur britannique, Sir Sean Connery : «J'ai toujours gardé du  Maroc un souvenir merveilleux. C'est lors de mon premier séjour en mars 1970, à l'occasion de la Semaine internationale de golf de Mohammedia, que j'ai rencontré ma femme Micheline et remporté le premier prix. Les gens que j'y ai rencontrés se sont montrés d'une gentillesse et d'un sens de l'hospitalité légendaires. Sans compter que j'y ai vécu l'une de mes expériences cinématographiques les plus inoubliables en tournant « L'Homme qui voulut être  roi », dont le tournage nécessitait qu'on sillonne ce superbe pays. J'ai aussi tourné Bandits « Bandits ! » à Ouarzazate». 
Pour le cinéaste iranien Abbas Kiarostami, qui anime un Master class lors de cette 15ème édition, le festival est une opportunité pour «multiplier les points de vue et les approches cinématographiques en donnant les moyens aux cinéastes de parler de ce qu'ils connaissent pour que  s'élargisse la perception du monde». Au même titre, la star anglaise Jeremy Irons a livré ses impressions et son émotion sur le festival et sur ce Maroc qu'il aime tant en déclarant que le rendez-vous de Marrakech est «un festival très spécial pour moi». «Je me sens chez moi à Marrakech. J'ai tourné deux films ici. C'est aussi un moment précieux pour le cinéma comme en témoigne le nombre impressionnant de talents présents» au festival, s'empressera de dire l'actrice française Marion Cotillard.

Libé
Vendredi 11 Décembre 2015

Lu 484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs