Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Denzel Washington, un leader charismatique




Denzel Washington, un leader charismatique
Denzel Washington est le fils d'un pasteur protestant, Denzel Washington Sr, originaire du comté de Buckingham, dans le Commonwealth de Virginie, et de Lennis « Lynne », esthéticienne et propriétaire d'un salon de beauté, née en Géorgie et ayant passé son enfance à Harlem.
Il est scolarisé à la Pennington-Grimes Elementary School de Mount Vernon jusqu'au divorce de ses parents, en 1968, alors qu'il est âgé de 14 ans. Il est alors envoyé dans une école privée, la Oakland Military Academy, à New Windsor dans l'Etat de New York.
À partir du début des années 1970, il fait ses études secondaires à la High School Maryland à Daytona Beach, en Floride. Par la suite, il fait ses études universitaires à l'université Fordham, où il étudie d'abord la biologie et la médecine, mais préfère s'orienter vers le journalisme et le théâtre. Durant ses études de théâtre, il a incarné des personnages tels The Emperor Jones (de Eugene O'Neill) et Othello (de William Shakespeare) et obtient par la suite son B.A. (Bachelor of Arts) en théâtre et en journalisme. L'année suivante, il découvre aussi l'art dramatique et prend la décision de devenir comédien ; il s'inscrit à la Lincoln Center campus de la Fordham University et reçoit des encouragements pour suivre des études en art dramatique. Une fois diplômé de l'université Fordham, il quitte New York pour parfaire ses études en art dramatique à l'American Conservatory Theater San Francisco qui lui accorde une bourse pour étudier l'art dramatique pendant deux ans.
À l'American Conservatory Theater San Francisco, il débute dans l'art dramatique en jouant des grandes pièces comme When the chickens come home to roost, dans laquelle il est déjà dans la peau de Malcolm X ; et pour sa performance dans cette pièce, il reçoit l'Audelco Award. Après ses études en art dramatique à l'American Theater San Francisco, il retourne à New York pour entamer sa carrière d'acteur.
En 1977, il débute à la télévision avec le téléfilm Wilma. En 1981, il enchaîne avec le téléfilm Flesh & Blood réalisé par Jud Taylor ; il débute au cinéma avec le film Carbon Copy. En 1982, il apparaît dans la série télévisée St. Elsewhere.
Depuis 1983, il est marié avec l'actrice Pauletta Pearson. En 1987, il incarne Steve Biko un leader noir qui lutte contre l'Apartheid. En 1989, pour sa performance dans Glory, il reçoit l'Oscar du meilleur second rôle masculin.
En 1990, Denzel Washington rencontre Spike Lee qui le fera jouer dans Mo’ Better Blues. Le succès du film Do the Right Thing (1989) permettra à Spike Lee de réaliser le film Malcolm X, après avoir évincé du projet le cinéaste Norman Jewison. Il offre par la suite le rôle de Malcolm X à Denzel Washington et y dresse un portrait favorable de l'activiste afro-américain. «Violent, insolent, et provocant» comme l'indique le slogan du film sorti en 19923.
Denzel Washington a incarné avec virtuosité le leader charismatique des musulmans noirs et c'est ce film qui le rend célèbre ; il est nommé aux Oscars pour ce rôle.
Ce film aura pour effet que Denzel Washington s’imposera comme un leader charismatique des acteurs noirs supplantant ainsi Eddie Murphy qui l’était durant toutes les années 1980.
Après son interprétation de Malcolm X, il a refusé d'incarner Martin Luther King, car à l'époque, l'acteur ne voulait pas se laisser cataloguer dans un type de personnage.
En 1993, il joue le rôle d'un noble shakespearien dans Beaucoup de bruit pour rien; c’est dans L'Affaire Pélican (avec Julia Roberts) que Denzel Washington explose aux yeux du grand public. Après ce film, il joue la même année le rôle d'un avocat de la défense dans Philadelphia. Il enchaînera par la suite de nombreux films jusqu’en 1999 et c’est Training Day (aux côtés d’Ethan Hawke) qui lui apportera l’Oscar du meilleur acteur pour le rôle d’Alonzo Harris en 2002. Il gagne l'Oscar du meilleur acteur face à Will Smith qui est l'acteur noir le plus bankable, et confirme son statut de nouveau symbole noir d'Hollywood.
Fort de son expérience d’acteur, il décide de passer à la réalisation en 2003 avec un premier long métrage intitulé Antwone Fisher qui raconte l’histoire d’un jeune noir de la marine américaine forcé de consulter un psychiatre de la Navy.
Après 2003, il trouve sa voie dans les reprises, comme en témoignent ses prestations dans Man on Fire, Un crime dans la tête (aux côtés de Meryl Streep), deux thrillers sortis en salles en 2004, de même que dans L'Attaque du métro 123 de Tony Scott.
Denzel Washington s'est surtout spécialisé dans les représentations de figures réelles, comme Steve Biko, Malcolm X, Rubin Carter, Frank Lucas, et bien d'autres.

Libé
Mercredi 4 Septembre 2013

Lu 221 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs