Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démocratisation : L'expérience marocaine mise en exergue à Washington




L'expérience du Maroc en matière de démocratisation et des droits de l'Homme, ainsi que la récente révision de la Constitution, ont été mises en avant, jeudi, à Washington, dans le cadre d'une rencontre du Forum parlementaire pour la démocratie (PFD).
Lors de cette réunion organisée au Congrès US, à l'occasion de la Journée internationale de la démocratie (15 septembre), Mme Mbarka Bouaida, députée et co-présidente de la commission mixte interparlementaire Maroc-Union Européenne a rappelé les réformes profondes engagées par le Royaume depuis plus d'une décennie, qui allient ouverture politique, développement des droits de l'Homme et progrès social notamment.
Entre autres avancées significatives, Mme Bouaida a cité la réforme révolutionnaire du code de la famille, la création du Conseil national des droits de l'Homme et le renforcement du rôle de la société civile dans le cadre d'une approche participative et inclusive.
"Toutes ces réformes, lancées il y a une douzaine d'années, nous ont permis de vivre, à notre manière, notre propre printemps arabe", a dit Mme Bouaida qui intervenait dans le cadre d'un panel consacré au "rôle des parlements dans l'accompagnement des transitions démocratiques et la gouvernance". Ce processus a été couronné par la révision de la nouvelle Constitution, une "avancée majeure qui émane d'un consensus global de toutes les composantes de la société marocaine", a fait valoir la députée, notant que la loi fondamentale consacre l'équilibre et la séparation des pouvoirs.
Cet acquis "permet de se retrouver avec un parlement très fort qui devra jouer le rôle lui incombant et ayant la responsabilité de mettre en pratique les nouvelles dispositions de la nouvelle Constitution", a soutenu l'intervenante.
Mme Bouaida s'est arrêtée également sur la parité homme/femme qui représente une avancée significative consacrée par la nouvelle Constitution.
La rencontre a été organisée par l'Ambassade de Lituanie à Washington, ce pays abritant le Secrétariat général du Forum parlementaire pour la démocratie, en coopération avec le National Endowment for Democracy (NED), l'International Republican Institute et le National Democratic Institute (NDI).
Ce forum a notamment pour ambition de renforcer la démocratie et les droits humains dans le monde entier.
La journée internationale de la Démocratie, proclamée par l'Assemblée générale de l'ONU en 2007, vise, selon ses initiateurs, "à célébrer la démocratie et à ne pas perdre de vue qu'il est tout aussi urgent aujourd'hui que par le passé de promouvoir la démocratie et de la protéger". Le choix du 15 septembre pour la Journée internationale de la démocratie correspond à la date de l'adoption de la Déclaration universelle sur la démocratie par l'UIP (Union interparlementaire) qui pose les principes de la démocratie, définit les éléments et les fonctions d'un gouvernement démocratique et affirme la dimension internationale de la démocratie.

MAP
Samedi 17 Septembre 2011

Lu 495 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs