Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démission collective du bureau dirigeant du Raja


Un remue-ménage dans la demeure des Verts en attendant le successeur de Saïd Hasbane



Serait-ce le début de la fin de la crise au Raja ? Jeudi, le bureau dirigeant du club a jeté l’éponge et Saïd Hasbane n’est plus président des Verts. Cette démission était envisageable depuis quelques jours du moment où il était devenu impossible de trouver un terrain d’entente, puisque chaque partie campait sur ses positions pour que le grand perdant dans ce feuilleton navet soit le Raja.  
Partant de là, les adhérents du Raja, dont bon nombre ont obtenu gain de cause à l’issue de cette affaire, n’auront plus à tenir une AGO mais une AGE en vue de procéder à l’élection d’un nouveau président devant succéder à Hasbane forcément démissionnaire après le départ du comité dirigeant.
D’après certaines sources, l’ex-patron du Raja Mhamed Aouzal serait derrière ce remue-ménage et d’aucuns avancent qu’il est le mieux placé pour prendre les commandes du club, même s’il faisait part dans ses rares sorties médiatiques ou en off qu’il n’est pas intéressé par la présidence du Raja, section football. L’ancien président du club Mohamed Boudrika reste, lui aussi, un protagoniste et sa rencontre la veille de cette démission collective avec Saïd Hasbane laisse entendre sinon ses visées pour le poste de numéro 1 du club du moins qu’il n’est prêt à être hors coup.    
Etant sous les feux de virulentes critiques de toutes parts, Saïd Hasbane avait tenu une conférence de presse pour tonner qu’il était prêt à rendre le tablier lors de l’assemblée générale extraordinaire demandée par des adhérents du club, et ce avec ou sans quorum. Sachant que ce n’est pas si facile que ça de procéder à un changement du bureau dirigeant en l’absence d’un président capable de sortir le club de la crise qui le mine, a précisé Saïd Hasbane. 
La donne a changé maintenant avec la démission du bureau dirigeant, mais des lendemains enchanteurs  ne pointeraient certainement pas de sitôt à l’horizon.  La bonne nouvelle, en revanche, c’est qu’il y a un semblant retour à la normale avec  les joueurs de l’équipe première qui ont entamé la phase de préparation après deux jours de grève, sachant que la concentration prévue à Ifrane a été reportée.
Pour rappel, au cours de ce mercato estival, le Raja a recruté jusqu’ici deux  joueurs, à savoir Zakaria Hadraf du DHJ et Zakaria Lahlali du CRA, alors que la barre technique du club a été confiée à l’Espagnol Jose Garrido qui a remplacé l’Algérien Abdelhak Benchikha.
 

Mohamed Bouarab
Samedi 15 Juillet 2017

Lu 778 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs