Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démantèlement d’une bande de cambrioleurs à Tan Tan




Démantèlement d’une bande de cambrioleurs à Tan Tan
Les services de la police judiciaire de Tan Tan ont réussi à démanteler une bande de malfaiteurs qui ont semé la panique dans les rangs des commerçants, notamment les pharmaciens de la ville. La bande qui compte 5 individus dont deux originaires de Tan Tan et trois, dont le chef, originaires de Laâyoune, avait l’habitude de procéder en professionnels. Ces membres ne laissaient aucun indice susceptible de les identifier. Ainsi, ils se servaient de gants et de masques. Ils se répartissaient les rôles. Quand certains opéraient, d’autres montaient la garde. Pour le véhicule de type Land Rover dont ils disposaient, un membre était désigné, sa seule tâche était la conduite du véhicule.
Les cambriolages avaient visé  deux pharmacies, des agences de transfert de fonds, des commerces en gros. Les butins étaient partagés équitablement et le chef de la bande se chargeait d’écouler les marchandises, fruits des différents cambriolages. Pour accomplir leurs forfaits, les malfaiteurs, entre 25 et 36 ans, étaient toujours sous l’effet de drogues et de psychotropes.
Mais vu leur méthode et les précautions  qu’ils prenaient, ils n’auraient pas été arrêtés sans le concours d’un membre d’une bande rivale qui les aurait dénoncés, alors qu’il était interpellé par la PJ de Tan Tan.
A la fin de la période réglementaire de garde à vue, les mis en cause ont été transférés à Agadir où ils doivent comparaître devant la Cour de cassation.
Les éléments de la PJ de Laâyoune ont, pour leur part, arrêté un individu dangereux, accusé d’avoir provoqué la mort d’un mineur. L’individu en question avait été arrêté, dans le courant de la semaine dernière, alors qu’il rôdait dans les environs du collège Khansaa, à Laâyoune. Il a été arrêté, de nouveau, ce vendredi 15 février, pour coups et blessures ayant entraîné la mort d’un mineur. En effet, avant de rendre l’âme suite à un violent coup au niveau du crâne, la victime aurait identifié son agresseur qui a aussitôt été interpellé.

A.E.K.
Lundi 18 Février 2013

Lu 128 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs