Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démantèlement d’un réseau de trafic de nourrissons




Démantèlement d’un réseau de trafic de nourrissons
Démantèlement d’un réseau de trafic de nourrissons à Casablanca. Les éléments de ce réseau, deux femmes, ont été arrêtés au cours d’une opération menée par l’inspecteur principal, Hakima Damoune qui relève du district de police d’Al Fida- 2 Mars.
En effet, au cours d’une opération policière  de routine au service de la maternité à l’hôpital Bouafi, pour l’enregistrement de données concernant un accouchement illégal d’une mère sans abri,  Hakima a pu découvrir les bouts d’une nouvelle affaire de vente de nouveau-nés. Jusque-là, tout était apparemment normal et sans problème, si ce n’est quelques brides de conversation et mouvements suspects qui lui ont mis la puce à l’oreille.
Pour mieux comprendre l’attitude des femmes se trouvant dans le service de la maternité, l’inspecteur principal, en civil, s’introduit parmi les femmes et leur pose des questions. En effet,  et à l’issue de quelques propos échangés, Hakima Damoune découvre que l’une  des femmes se trouvant au service de la maternité mercredi pour accoucher d’une fille et qui  était accompagnée d’un autre enfant âgé d’un an et demi, était en train de négocier le prix de la « transaction » avec trois autres femmes.  
Les premiers éléments de l’enquête ont montré qu’il s’agit d’une mère célibataire, originaire de Marrakech, sans abri et qui vit dans les alentours de la gare routière d’Oulad Ziane. Pour sa part, tout en indiquant que sa fille est mariée sans acte,  son père a révélé aux enquêteurs que sa fille avait déjà eu quatre enfants dont le sort de l’une d’eux est inconnu.
Comment cette mère célibataire et  sans abri a-t-elle pu arriver à l’hôpital Bouafi ?  Suite à un appel téléphonique, une ambulance  s’est déplacée en toute urgence à la gare routière d’Oulad Ziane pour transporter la femme concernée qui souffrait de douleurs de contractions.
Les enquêteurs à la recherche d’autres éléments de nature à clarifier davantage cette affaire,  se sont déplacés à la gare routière pour tenter de retrouver les femmes qui négociaient le prix «du nouveau nourrisson» dont   celle qui a passé le coup de fil aux urgences et que le père avoue connaître.
Les éléments de la police, avec l’aide du père et d’une sœur de la mère célibataire, ont pu mettre la main sur la femme recherchée après s’être passés pour des acheteurs éventuels. Cette dernière, tout en niant sa responsabilité dans cette affaire de vente de nourrissons, a chargé sa complice qui s’occupe du nettoyage des toilettes de la gare routière, d’être la tête pensante de ce réseau.

Larbi Bouhamida
Lundi 7 Février 2011

Lu 432 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs