Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démantèlement d’un réseau d’immigration clandestine

Une opération conjointe initiée par les polices marocaine, espagnole, hollandaise et belge




Démantèlement d’un réseau d’immigration clandestine
Un réseau international probablement spécialisé dans l’entrée illégale des immigrés en Europe à partir des pays du Nord de l’Afrique a été démantelé, hier mercredi, dans une opération conjointe entre les polices marocaine, espagnole, hollandaise et belge.
Huit personnes d’origine algérienne et marocaine ont été interpellées lors de cette opération. 
Deux membres de ce réseau dont le principal responsable est un Algérien résidant aux Pays-Bas, ont été appréhendés au Maroc, deux autres dans les Pays-Bas, alors que quatre personnes ont été arrêtées en Espagne.
Selon l’agence espagnole Europa Press, le réseau utilisait de vrais passeports hollandais, belges, français  et allemands qu’il falsifiait dans un laboratoire à Bruxelles (Belgique). Il en coûtait entre 8000 et 10000 euros pour obtenir ces vrais faux passeports permettant d’accéder en toute liberté et sans problèmes à l’espace Schengen.
L’enquête  a commencé il y a quelques années suite à une information parvenue à la police selon laquelle un réseau composé de plusieurs personnes maghrébines résidant aux Pays-Bas faciliterait l’entrée illégale en Europe de citoyens nord-africains, notamment marocains.
Le modus operandi  de ce réseau était le suivant : après réception par le chef du réseau des commandes et des avances relatives à l’établissement de faux passeports, il se déplaçait en personne à Bruxelles où se trouvait le laboratoire chargé de falsifier les titres de voyages volés.
L’opération de falsification terminée, les vrais faux passeports sont expédiés au Maroc où ils sont remis à leurs destinataires. Le réseau recommande alors à ces derniers de se rendre à Sebta pour prendre le ferry reliant ce préside occupé à Algésiras. Durant ce périple, les membres du réseau accompagnent les migrants jusqu’à ce qu’ils traversent les frontières espagnoles et se font remettre le reliquat du prix pour le passeport délivré. 

M.T
Jeudi 3 Juillet 2014

Lu 1069 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs