Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démantèlement à Oujda d'une bande criminelle spécialisée dans la falsification de billets de banque


Tentative de sortie illégale d'environ 40.000 euros à Bab Sebta



Le service préfectoral de la police judiciaire d'Oujda a procédé récemment au démantèlement d'une bande criminelle spécialisée dans la falsification et le trafic de billets de banque et à l'arrestation de quatre membres présumés de cette bande âgés entre 25 et 29 ans, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Le premier mis en cause a été interpellé à Berkane, note le communiqué, ajoutant que la perquisition de son domicile à permis la saisie de 5 millions de centimes constitués de faux billets de 200 dirhams ainsi que du matériel informatique utilisé dans la falsification de billets de banque.
La Map rapporte que l'enquête a permis également l'arrestation de 3 complices dont deux frères et un individu ayant des antécédents judiciaires à El Atamna et Reggada, ajoute la DGSN, précisant que l'opération a débouché sur la saisie de matériel informatique et de documents utilisés dans la falsification, d'une voiture légère et d'une motocyclette servant à distribuer les faux billets. Les mis en cause ont été placés en garde à vue pour les besoins de l'enquête qui se déroule sous la supervision du parquet compétent tandis que les investigations se poursuivent pour interpeller les autres complices de cette bande criminelle, conclut le communiqué.
Signalons aussi que plus au nord, à Bab Sebta, les services de la douane au point de passage ont avorté une tentative de sortie illégale d’environ 40.000 euros, a-t-on appris de source douanière. Lors d'une opération de contrôle, les éléments de la douane ont procédé mardi matin à la saisie de 39.500 euros, dissimulés dans les vêtements d'un ressortissant marocain qui tentait de faire passer la devise de manière illégale vers le préside occupé de Sebta, a précisé la même source, notant que la personne arrêtée n’a pas engagé les procédures juridiques en vigueur et ne disposait pas d’une autorisation préalable auprès des institutions financières nationales compétentes.
Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances entourant ce trafic de devises, avant de prendre les mesures administratives et juridiques nécessaires, selon la même source.

Libé
Vendredi 29 Avril 2016

Lu 1061 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs