Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Défaites à conséquences : Comment va Taoussi ?




Défaites à conséquences : Comment va Taoussi ?
Décidément, ça se gâte de plus belle pour le sélectionneur national, Rachid Taoussi. Gonflé à bloc il y a quelques semaines, le bonhomme ne cesse, ces derniers temps de collectionner les revers. Perdre un match, cela fait partie de l’équation du football, mais cette donne ne va-t-elle pas affecter le mental de M.Taoussi qui devra conduire l’équipe du Maroc en Coupe d’Afrique des nations dont les phases finales auront lieu entre le 19 janvier et le 10 février prochains en Afrique du Sud ?
La défaite du Onze national en amical devant le Togo a calmé en quelque sorte les ardeurs et fait revenir sur terre plus d’un, Rachid Taoussi en premier. Avec son club l’AS.FAR, il reste sur deux déconvenues, en finale de la Coupe du Trône contre le Raja, et en Championnat face à un WAF qui patauge en bas du tableau. Et le calendrier des matches qui suivent ne plaide pas outre mesure en faveur de  Taoussi qui aura à passer le test du Niger mercredi prochain à El Jadida, avant d’enchaîner sur le championnat où il sera attendu de pied ferme par de sacrés morceaux de la trempe du Hassania d’Agadir, du Moghreb de Tétouan, du CODM de Meknès, de l’Olympique de Khouribga, du Moghreb de Fès et bien entendu du Raja de Casablanca. Que du lourd. Des confrontations bien loin d’être gagnées d’avance et Rachid Taoussi, tenant à ses deux casquettes, se trouve plus que jamais appelé à faire la part des choses. D’aucuns diraient qu’en pro, il peut faire la distinction entre club et équipe nationale, mais d’éventuelles contre-performances peuvent laisser des séquelles susceptibles d’être payées cash en échéance officielle.
Dans ce contexte, ne serait-il pas approprié si Rachid Taoussi avait tranché en optant pour le Onze national uniquement et confier la direction technique de l’AS.FAR à un autre coach ?
Pour le moment, c’est le cumul de fonctions qui prévaut et l’équipe nationale doit faire avec. Pourvu que les choses se passent dans les meilleures conditions lors de cette CAN 2013 et où le Onze marocain aura à croiser le fer au tour inaugural avec l’Angola, une équipe qui ne cesse de monter en puissance, le Cap-Vert, la sélection qui a éliminé le Cameroun,  et l’Afrique du Sud, pays hôte du tournoi.

MOHAMED BOUARAB
Vendredi 7 Décembre 2012

Lu 1346 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs