Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Défaite du Onze marocain devant son homologue guinéen : Le Sily national s’en est donné à cœur joie face à la « dream team » de Gerets




Défaite du Onze marocain devant son homologue guinéen : Le Sily national s’en est donné à cœur joie face à la « dream team » de Gerets
L'équipe nationale marocaine de football ne semble pas vouloir ou plutôt pouvoir se réconcilier avec son public.  Toujours aussi décevante d'une sortie à une autre, elle a, à l'occasion de sa dernière apparition mercredi au Complexe Moulay Abdellah à Rabat, une fois  de plus, déçu en étalant de tout son soûl, sa qualité première, l'inconsistance.
Devant la Guinée Conakry, heureusement d'ailleurs en amical, elle n'aura valu d'un semblant de splendeur, que le temps que le Sily national n'entre dans la partie, c'est à dire une bonne dizaine de minutes sans plus. Le reste n'a été que superficialité, mollesse et abattement, absence de stratégie de jeu aidant à la dissonance ambiante avec à la clef une cinglante défaite (2-1) somme toute, bien méritée.
Après un début de rencontre tonitruant où ô miracle, on aura même pu toucher du bois, dans cette histoire de l'arroseur arrosé, c'est l'abattement le plus total au premier but encaissé. La langueur défensive flagrante qui plus est, sur balle arrêtée (coup de coin) dévoilera par la suite notre péché mignon, l'incapacité de  réagir.  Au premier coup de vent tout a été emporté.
Même pis, la bonne volonté du Onze national de départ se transformera à la suite de ce premier heading imparable de Mara Mamadou, en frilosité. Du coup, on a eu comme l'étrange impression que nous jouions à Conakry. La Guinée dominait et se permettait, jeu plaisant s'entend,  quelques guignolades sans qu'aucun des éclopés de l'Atlas n'y puisse grand-chose. Ce qui devait arriver arriva, un second superbe heading d'Ismail Bangoura celui-ci, sur une belle action collective du Sily national, trouvait une seconde fois les filets à Lemyaghri, mettant à nu et encore un peu plus la friabilité défensive non seulement au niveau des flancs mais aussi dans l'axe central où Ahmed Kantari d'une médiocrité, manifestement ne faisait pas l'affaire.
Mais il n'est pas le seul des bannis à avoir brillé de la sorte. Tous, sans exception, ont failli en cette soirée. Chamakh a erré, Hamdaoui s'est fait voir ailleurs. Il est d'ailleurs sorti en seconde période « sans raison apparente », remplacé en cela par Behri qui autant malheureux, ne l'a pas fait oublier. Le milieu composé des deux seuls Ahmadi et Kharja a été peu créatif et n'aura rien pu faire pour éviter le naufrage collectif.
Les quatre changements effectués en début de deuxième mi-temps n'auront pas eu les effets escomptés et il a fallu attendre la rentrée de Yassine Salhi en guise de «mon sauveur & my hero» pour le père Gerets pour enfin voir, aux ultimes souffles de la partie, le Maroc réduire le score. Peu cependant pour empêcher la débâcle une de plus, serions-nous tentés de dire.
La cacophonie d'un soir à laquelle il nous a été donné d'assister en cette nuit sacrée, une partie durant, est de bien mauvais augure pour la suite des évènements. Dans moins d'un mois, la sélection à Gerets devra jouer le Mozambique pour une éventuelle « qualif » à la CAN 2013 qui aura lieu en Afrique du Sud. Or au regard de cette rencontre, on est mal barrés comme qui dirait et surtout loin du compte. L'éclopé en chef aura beau nous chanter ses louanges et mettre en avant les absences de Belhanda et autres  joueurs «offensifs» absents dont le tumultueux Adil Taarabt, il ne convainc plus personne.
Gerets étant indévissable de par la volonté de certains, il est temps comme aurait dit le regretté Hadj Abdelkader Lakhmiri, de nous intéresser à autre chose, les billes.



Défaite du Onze marocain devant son homologue guinéen : Le Sily national s’en est donné à cœur joie face à la « dream team » de Gerets
Ils ont dit

Voici les déclarations recueillies à l'issue du match amical Maroc-Guinée (1-2), disputé mercredi soir au complexe sportif Prince Moulay Abdellah à Rabat:

Eric Gerets (sélectionneur du Maroc): " On a perdu ce match face à un adversaire bien organisé. Nous avions le contrôle de la situation avec des attaquants qui étaient bien alignés jusqu'au premier but concédé sur balle arrêtée. On a perdu le contrôle de la situation car nos adversaires sont bien rentrés dans le match après leur deuxième réalisation. On attend avec impatience que les cinq joueurs offensifs (Taarabt, Boussoufa, Belhanda, Amrabat et Assaidi), absents de ce match, soient de nouveau parmi nous pour avoir une autre équipe face au Mozambique. Chamakh a livré un bon match et Salhi est bien rentré dans la rencontre confirmant sa bonne prestation en Coupe arabe des nations. En prévision du match contre le Mozambique, nous allons effectuer un stage de préparation à Lisbonne avant de faire le déplacement à Maputo".

Michel Dussuyer (sélectionneur de la Guinée): "On a souffert au début du match. On a su ressortir le ballon pour porter le danger sur l'adversaire. Si on était mené au score, la physionomie du match aurait était différente".

Ibrahima Traore (attaquant de la Guinée): "On est satisfait de cette victoire. On a eu de la chance que nos adversaires n'ont pas réussi à concrétiser leurs occasions de début du match car les grandes équipes ne ratent pas toujours des occasions pareilles. Dans ce match, il manquait à l'équipe du Maroc des joueurs de gros calibre comme Belhanda, Taarabt ou encore Boussoufa. Ce match était pour nous un gros test en prévision de notre match à domicile contre le Niger. On sait qu'on peut jouer du bon football".

Mohamed Jaouad Kanabi
Vendredi 17 Août 2012

Lu 1181 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs