Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Découverte d’un squelette de vampire




Découverte d’un squelette de vampire
En effectuant des fouilles dans le cimetière de la ville de Kamień Pomorski, au nord-ouest de la Pologne, une équipe d'archéologues a découvert une tombe mystérieuse contenant un squelette un peu spécial. En effet, il porte les marques d'un pieu planté dans la cuisse et une pierre coincée entre les dents. Selon les chercheurs, ces mauvais traitements auraient été affligés à cette personne car elle était soupçonnée d'être un vampire.
Les analyses menées sur la sépulture font remonter la date de la mort entre le 16ème et le 17ème siècles. A partir du 13ème siècle, ce genre de rituel était très fréquent. L'ignorance générale portait la plupart des gens à croire à toutes sortes de superstitions, dont le mythe du vampire faisait bien sûr partie. Le vampirisme était à l'époque souvent un invoqué pour expliquer la cause de maladies méconnues comme la peste, le choléra ou encore la rage. 
Le squelette récemment découvert est sans doute celui d'un individu ayant été accusé d'être une créature de la nuit s'abreuvant du sang de ses victimes. A sa mort, ou même avant, celui-ci a subi une série de sévices infligés par les habitants du village. Selon eux, il s'agissait certainement de précautions nécessaires pour éviter que le défunt ne revienne hanter et mordre les vivants.
A l’instar d’autres victimes accusées de vampirisme, l’individu a les dents de devant brisées et un pieu enfoncé dans une partie de son corps (la cuisse en l’occurrence). Il présente par ailleurs une pierre coincée dans sa mâchoire. Un rituel fréquemment observé sur les défunts accusés de vampirisme et qui devait permettre de les empêcher de s’abreuver du sang des villageois dans le cas où ils se réveilleraient. 
"Ça n'a pas été fait pour lui, mais pour la communauté qui vivait ici", a expliqué au site Kamienskie.info, Slawomir Gorka, l'archéologue qui a dirigé les fouilles dans le cimetière. Néanmoins, ce n’est pas la première fois que la dépouille d’un individu victime du mythe du vampire est retrouvée en Pologne. L’année dernière, plusieurs tombes de ce genre contenant des squelettes décapités ont été identifiées sur le chantier près de la ville de Gliwice. 
Bien que les sépultures n'aient pu être datées, les signes caractéristiques qui y ont été observés, tels que les crânes posés sur les jambes, suggèrent que ces défunts aussi avaient été accusés de vampirisme.

Maxisciences
Jeudi 22 Mai 2014

Lu 495 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs