Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Déclarations des sélectionneurs Hervé Renard et Michel Dussuyer





Hervé Renard 
Tout  reste  à  jouer

 « Je  ne  peux  pas  cacher  ma  déception  quant  au  résultat  de  ce  match. Quand  on  reçoit  la  Côte  d’Ivoire  sur  son  terrain, on  n’a  qu’un  souhait, la  battre. Parfois, il  faut  reconnaître  qu’il  y a de  grandes  équipes  et  qu’il  est  difficile  de  les  battre  sur  un  simple  coup  de  baguette  magique. Athlétiquement, on  a  souffert, surtout  vers la  fin  du  match. Il  nous  reste  quatre  matchs  à  disputer, nous  devons  rester  concentrés  sur  notre  parcours, sachant  que  le  chemin  de  la  qualification  n’est  pas  facile. Aujourd’hui, il  faut  reconnaître  aussi  qu’on  n’a  pas  fait  tout ce  qu’il  fallait  faire  pour  atteindre  notre  objectif. La  Côte  d’Ivoire  est  venue  pour  gagner, ou  au  moins  revenir  avec  un  nul, donc  elle  doit  être  la  plus  satisfaite  du  résultat  de  ce  soir. Il  faut  savoir  aussi  que l’absence d’El Ahmadi, nous  a  beaucoup  handicapés, lui  qui  joue  un  rôle  essentiel  dans  le  groupe. On  va  continuer  notre  travail, tout  reste  à  jouer». 



 

Michel  Dussuyer 
Notre  objectif  a été   atteint

« On  savait  que  le  match  allait  être  serré. Le  Maroc  a  beaucoup  de  qualités, on  s’attendait  à  ce  que  les  joueurs   marocains nous  mettent  en  danger  depuis  le  début, mais  ce  ne  fut  pas  le cas, du fait  que  nous  avons  su  gérer  les  premières  minutes  et  absorber  la  pression  des  locaux. Les  joueurs  étaient  bien  concentrés  sur  le  match, car  on  savait  que le  moindre  détail  pouvait  nous  coûter  cher. Je  regrette  un  peu  à  la  fin  du  match  les  ballons  ratés  par  mes  joueurs, ils  ont  créé  de  réelles  occasions  mais  ils  ne  sont  pas  parvenus  à  les  concrétiser. On  est  venu  au  Maroc  avec  l’idée  de  revenir  avec  un  point, donc  notre  objectif  a été  atteint. Pour  ce  qui  est  des  blessés, je  ne  me  suis  jamais  plaint  de  cela, j’ai  entière  confiance  en  ceux  qui  les  ont  remplacés, je  crois  toujours  aux  jeunes  et  je  tiens  à  leur  donner  leur  chance, et  vu  ce  qu’ils  ont  montré,  je  ne  peux  qu’être  satisfait  de  leur  rendement».

Indiscrétions

 ** Comme d’habitude, le chemin menant au Grand stade de Marrakech fut plus que pénible pour les milliers de supporters qui ont fait le déplacement pour soutenir l’équipe nationale. Un vrai calvaire qui doit interpeller les responsables en vue de trouver une solution le plus vite possible à ce problème. 
** A la Simeone de l’Atletico, Hervé Renard a quitté le banc de touche pour exhorter le public à soutenir davantage les joueurs au moment où les attaques des Ivoiriens se sont multipliées.
** Le président de la FIFA Gianni Infantino a suivi le match de la tribune officielle. Il était entouré de plusieurs personnalités représentant les sphères sportive, politique et sécuritaire.  
** Le match fut suivi par un grand nombre de journalistes étrangers. La délégation ivoirienne était la plus grande en terme de représentants. 
 ** Hervé Renard a, semble-t-il, laissé bonne impression en Côte d’Ivoire. Joueurs, journalistes et autres composantes de la délégation ivoirienne lui ont chaleureusement serré la main. 
** Les dernières minutes de la rencontre n’étaient pas uniquement difficiles pour les joueurs, mais également pour certains spectateurs qui ont frôlé l’évanouissement à chaque fois que les Ivoiriens inquiétaient le portier marocain. 
** Les services de l’ordre ont accompli leur mission avec brio. Aucun incident ne fut enregistré, ce qui a permis à cette fête footballistique de se dérouler dans les meilleures conditions. 
 ** Certains spectateurs ont dû attendre deux heures après la fin de la rencontre pour pouvoir quitter le Grand stade.
** Une grande déception était perceptible sur le visage des joueurs au moment où ils quittaient les vestiaires après le match. 
** Beaucoup de personnes se sont interrogées sur les raisons ayant empêché d’annoncer le nombre de spectateurs comme ce fut le cas lors des derniers matchs. Cela a laissé la porte grande ouverte aux interprétations qui allaient du simple oubli à la fâcheuse histoire du marché noir. 
K.B

Propos recueillis par Khalil Benmouya
Lundi 14 Novembre 2016

Lu 1177 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs