Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Déclarations CAN/Gabon 2017




Florent Ibenge  
Une grande méfiance

Face à des adversaires de taille au 1er tour de la CAN-2017, le sélectionneur de la RD Congo, Jean Florent Ibenge a indiqué que son équipe abordera la compétition avec "grande méfiance".
"Nous savions déjà depuis les phases qualificatives pour cette CAN que ça va être très difficile et là ça se confirme et nous tombons sur des adversaires de taille. Les matches vont être très disputés et j’espère qu’on pourra donner le meilleur de nous-mêmes et que toutes les autres équipes puissent donner une bonne image du football africain’’, a-t-il indiqué dans une déclaration à la MAP.
A propos de ses adversaires, M. Ibenge souligne que les Ivoiriens, champions d’Afrique en titre, "font plaisir au football africain" et que le Maroc "revient au plus haut niveau" comme en témoigne son parcours des qualifications qu’il a achevé en tête de son groupe avec 16 points.
A propos du Togo, "je considère que c’est l’adversaire à redouter le plus, avec ce joueur emblématique Emmanuel Adébayor qui jouera certainement sa dernière CAN et qui a à cœur d’emmener son pays au sommet", a-t-il dit.
"Les Togolais se sont qualifiés in extremis pour cette CAN, mais comme nous en 2015, on s’était qualifié en dernière position mais au final nous étions partis avec une médaille (bronze). Gare donc à cette équipe’’, a-t-il averti.
Evaluant les chances de son équipe, Jean Florent Ibenge espère au moins atteindre le second tour.
"Nous avons un bon groupe et on va jouer notre partie pour nous retrouver au second tour", a-t-il conclu.
Claude le Roy  
Nous héritons du groupe 
le plus difficile du tournoi

Le sélectionneur de l'équipe du Togo de football, Claude le Roy a indiqué que son équipe a hérité du groupe (C) "le plus difficile du tournoi".
"Nous avons été tirés dans le groupe le plus difficile du tournoi. Nous sommes la seule équipe à devoir affronter trois adversaires qui ont tous été au moins une fois champions d’Afrique et expérimentés au niveau de la Coupe du monde", a-t-il déclaré à la MAP.
"Mais nous ne sommes pas là pour apprendre ou pour croiser les bras devant nos adversaires, mais pour jouer, même si on aura affaire à de très gros morceaux", a-t-il dit, ajoutant que "ce n’est pas évidement l’entrée en matière dont on peut rêver, mais nous sommes déjà très contents d’être là, car ça a été un véritable miracle de nous qualifier". "Nous allons aborder la compétition dans cet esprit de challenger, à commencer par ce premier match contre la Côte d’Ivoire que nous allons bien préparer. Puis, nous allons essayer de produire un jeu de qualité et de faire honneur au football africain’’, a expliqué le technicien français.

Libé
Vendredi 21 Octobre 2016

Lu 284 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs