Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Décès de Simon Levy : Une grande figure de la gauche marocaine nous a quittés




Décès de Simon Levy : Une grande figure de la gauche marocaine nous a quittés
La dépêche de la MAP, annonçant la mort de Simon Levy, a mis le Royaume en émoi. En effet, le Maroc a perdu en ce fils,  l’une des plus grandes figures du judaïsme marocain et du paysage politique de la gauche nationale, son plus grand défenseur. Simon Levy qui s’est éteint dans un hôpital de Rabat, des suites d’une longue maladie, à l’âge de 77 ans, était jusqu’à son décès vendredi matin, secrétaire général de la Fondation du patrimoine culturel judéo-marocain. Militant communiste et antisioniste de la première heure, ce grand intellectuel, né à Fès en 1934, avait fourbi ses armes dans le nationalisme en prenant cause et effet pour l'Indépendance du Maroc dès 1953. De l'action estudiantine à la direction du PPS, en passant par des années d’un travail responsable et assidu à l'UMT, Simon Levy  faisait partie  des grandes personnalités et grands hommes politiques qui ont  marqué le Maroc d’aujourd’hui à l’instar de feu Ali Yata avec qui, il a d’ailleurs longtemps cohabité aux premières loges au sein du PC, PLS et PPS. A la mort de ce dernier, et quoique  son militantisme farouche et sincère ne fût en rien atténué, il s’écartera petit à petit de la vie partisane après un passage en tant que conseiller municipal de la ville de Casablanca de 1976 à 1983. Toujours au premier rang des militants anti-obscurantistes, il recevra à plusieurs reprises des menaces de mort. Mais son attachement à son identité judéo-marocaine restera intact et au-dessus de tout jusqu’à sa mort. Simon Levy qui a enseigné pendant de nombreuses années à la Faculté des lettres et des sciences humaines de Rabat, était aussi un grand linguiste et fin connaisseur de l'arabe dialectal. Il était licencié ès lettres d'espagnol et de portugais (1956), et avait obtenu aussi un DES en (1958) sur «La guerre du Rif, sous le règne d'Alfonso XIII», et un doctorat d'Etat (1990) pour une thèse sur les «Parlers arabes des juifs du Maroc: particularités et emprunts. Histoire, sociolinguistique et géographie dialectale ». Simon Lévy est aussi, auteur de plusieurs travaux portant sur l'histoire du judaïsme marocain. Malgré les différends qui ont pu subsister entre lui et sa communauté pour ses prises de position, et Dieu sait qu'elles furent nombreuses, tout le monde, vouait à ce grand homme de gauche un grand respect. Simon Levy sera inhumé dimanche au cimetière juif à Casablanca. L’USFP s’associe à la douleur de toutes les composantes de la gauche marocaine,  endeuillée par la perte de l’un de ses plus fervents militants et  présente ses sincères condoléances à la famille du défunt, à ses camarades du PPS ainsi qu’à  la communauté juive marocaine.

Mohamed Jaouad Kanabi
Samedi 3 Décembre 2011

Lu 1138 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs