Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Débat sur la lutte contre la traite des êtres humains

Conférence à Rabat sur les normes internationales et bonnes pratiques nationales




Débat sur la lutte contre la traite des êtres humains
«La lutte contre la traite des êtres humains: normes internationales et bonnes pratiques nationales», est le thème d'une conférence dont les travaux devaient s’ouvrir hier à Rabat, à l'initiative du Centre international pour le développement de politiques migratoires (ICMPD) et la Délégation interministérielle aux droits de l'Homme (DIDH).
La rencontre qui s'inscrit dans le cadre du programme MIEUX (Expertise migration de l'Union européenne), financé par l'Union européenne, devait réunir des experts d'Italie, du Portugal, de Belgique et des représentants de tous les acteurs concernés par la lutte contre le fléau de la traite au Maroc, avec l'objectif de contribuer au renforcement des connaissances des représentants des départements gouvernementaux, des institutions nationales et de la société civile, et de s'inspirer de certaines pratiques et expériences européennes en la matière.  
Depuis la signature le 7 juin 2013 de la déclaration politique conjointe sur le «Partenariat pour la mobilité» entre le Royaume du Maroc et l'Union européenne (UE), les deux partenaires se sont engagés à renforcer leur coopération sur tous les sujets ayant trait à la mobilité des personnes des deux côtés de la Méditerranée, précise le communiqué.
Ce partenariat permet à l'UE et au Maroc d'entamer une coopération structurelle dans le domaine de la migration et propose une vision novatrice de la gestion des flux migratoires, en gardant un équilibre entre les mesures visant à favoriser les migrations légales, celles permettant d'améliorer les retombées positives de la migration pour le développement, et enfin celles autorisant la protection des droits des migrants et une lutte effective contre les réseaux criminels qui se rendent coupables de trafic de migrants et de traite des êtres humains.
Le programme MIEUX, financé par l'UE et mis en œuvre par ICMPD, va permettre aux autorités marocaines de pouvoir bénéficier de l'expérience de fonctionnaires d'Etat de l'UE et de bonnes pratiques, tout en renforçant leur système d'identification et de protection des victimes de traite.

MAP
Mercredi 27 Novembre 2013

Lu 568 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs